French in London – le blog des Francais de Londres header image 2

Cringe Party : venez partager votre journal intime!

avril 19th, 2014 · 2 Comments

Lire son journal d’ado devant des inconnus : tel est le propos des Cringe Parties : Exploits sexuels, frustrations et amours impossibles : tout y passe, pourvu que l’humour et l’émotion soient au rendez-vous des soirées où on ne sait plus où se mettre…

« Mardi 12 septembre 1997, je fantasme sérieusement sur Caroline, ah Caroline, la copine de mon frère. J’essaye de lui faire de l’oeil mais elle ne voit rien… Elle ne voit que lui…”, lit Steve, 27 ans, avec une dose de passion dans la voix qui en dit long sur sa fixation pour la-dite Caroline. “Samedi 16 septembre, Caroline appelle, elle me dit que c’est moi qu’elle veut voir, chez elle, l’après-midi même. J’arrive à peine qu’elle m’embrasse et m’attire dans son lit. Je fais l’amour avec Caroline. Je suis un vrai enfoiré…”, poursuit-il devant un public qui rit à s’en décrocher la mâchoire.

Opération « Grand déballage »

La scène se passe au premier étage d’un pub au coeur de Londres. Et ce n’est pas un stand-up comedian qui nous parle mais un type comme vous et moi qui s’amuse à relire le journal intime de son adolescence. Ce soir, la Cringe party (“to cringe” signifie “ne plus savoir où se mettre”) fait une nouvelle fois salle comble. Les huit intervenants qui se succèdent sur scène n’ont pas peur d’avoir honte. Au contraire, ils sont là pour ça!

C’est dans l’arrière-salle d’un bar de Brooklyn que la première Cringe Party voit le jour en 2005. Sarah Brown, une Américaine de 34 ans, tombe un jour sur ses vieux carnets, se met à les relire..“C’était tellement mauvais et exagéré que je me suis dit qu’il fallait que j’en fasse quelques chose… », raconte Sarah : les lire à des amis et les inciter à partager les leurs. N’importe qui peut participer, le principe est simplissime : “Les volontaires me font part d’une thème qu’ils veulent aborder et j’arrange l’ordre de passage. Je ne lis pas les extraits avant. J’adore les surprises !”, explique Sarah qui en 2009 décide d’exporter le concept dans les pubs londoniens.

Se sentir à nouveau adolescent

Sur scène, Steve raconte en détail ses séances de masturbation, des toilettes de la pizzeria à la cabane de jardin de son père puis laisse le micro à Adam, 60 ans, qui boucle la soirée en lisant une histoire d’amour platonique avec une jeune fille dont il effleure le genou, sur un ferry, dans les années 60. Des éclats de rires, on en vient aux larmes. On se sent de nouveau adolescent, mais juste le temps d’une soirée, ouf !

Prochaine Cringe Party le 22 avril au pub The George (les infos)

 

Tags: Insolite · post by Elisabeth · reportage · sex in The City

2 responses so far ↓

  • 1 Florence // Mai 10, 2012 at 4:54

    C’est trop fun ce truc! J’espère qu’il y aura une Cringe Party fin juin, quand je serai à London…
    ça m’aura bien aidé un site comme celui-ci, il y aqq années.;-)

  • 2 VivreaLondres // Mai 13, 2012 at 12:22

    C’est une bonne idée! Ils doivent vraiment bien rigoler pendant ces « cringe parties »! Ca brise la glace!

Réagissez a ce post! (les commentaires avec liens seront systematiquement moderes ainsi que les propos injurieux, diffamatoires, racistes ou hors sujet.)