French in London – le blog des Francais de Londres header image 2

La livre sterling n’en finit pas de nous ruiner…

janvier 21st, 2009 · 140 Comments

Je vais confesser pour une fois un peu d’amertume à la vue des dernières news. « BRITISH POUND FALLS TO LOWEST LEVEL AGAINST DOLLAR SINCE 1985 » ont affiché les écrans dans l’après-midi. A l’heure où j’écris ces lignes, la livre sterling cote 1€0612 et 1$3622. Fatal.

Quand je suis arrivé à Londres, le taux de change était à 1€48. A l’époque, n’importe quel salaire avait des allures de jackpot une fois converti en euro. La livre, elle était presque comme un élixir pour nous autres expatriés. Elle faisait oublier les petits désagréments de la vie londonienne, les prix exorbitants, le métro folklorique, un système de santé et une météo qui se passent de commentaires.

L’économie britannique au bord du nervous breakdown

Mais la crise est là et tout le monde se doit d’assumer. La récession, ça n’est pas que dans les films. Le Royaume-Uni a connu de belles années, elles sont désormais lointaines. Les finances publiques sont au plus bas (les besoins de financements du secteur public ont atteint un montant record en décembre), le chômage est au plus haut depuis juin 2000 (à 6,1% de la population active au sens du BIT) et les actions de la Bank of England pour enrayer la crise ne semblent pas encore assez efficaces.

La BoE est volontaire, c’est certain. Elle a baissé son principal taux directeur (celui qui fixe le loyer de l’argent en UK) à 1,5% en janvier. Cela représente une baisse de 350 points depuis octobre et c’est surtout le plus bas depuis 1694… le jour de sa création ! Mais ça n’est pas fini, le gouverneur de la BoE Mervyn King et ses potes ont prévenu qu’ils pourraient aller encore plus bas.

Une nouvelle qui pèse de nouveau plus sur la livre au moment où les banques britanniques sont en chute libre en bourse. Elles sont au bord du gouffre et publient des résultats catastophiques (cf. RBS). Les marchés s’attendent désormais à des nationalisations massives dans le secteur bancaire. Margaret réveille-toi, ils sont devenus fous!

La parité : demain, dans un mois, l’année prochaine…

Voilà donc pour l’environnement. Rajoutez un petit sursaut sur le dollar avec l’intronisation de Barack Obama et vous obtenez une monnaie britannique aux allures de Francs CFA. Et dans ce contexte, nombre d’économistes ne cachent plus leur embarras. La parité, euro-livre, on y viendra. On a connu un léger rebond au début du mois, mais la tendance est là. La parité, c’est demain.

Pour qui passe sa vie en Grande-Bretagne, la chute de la livre n’a peut-être pas d’impact réel. Life goes on. Sans parler de paupérisation des expat’, cette descente aux enfers de la livre touche plutôt les gens qui voyagent beaucoup et dont le pouvoir d’achat baisse à l’étranger. Elle touche aussi ceux qui ont des économies en livres sterling. Imaginez qu’à mon arrivée en GB j’aie mis 10.000 livres sur un compte en banque ici. Convertie en euro, cette somme vaudrait aujourd’hui 5.000€ de moins.

Alors, on s’organise. Pour changer mes sterlings (prononcez « sterlin », j’adore ce petit terme au charme désuet) en euros, je pratique l’import-export familial. Je suis devenu le cousin d’Amérique qui, à l’époque, revenait les bras chargés de Levi’s et autres polos tant ils coûtaient moins chers aux USA.

Aujourd’hui, j’achète ici pour mes proches du matériel photo, des fringues et même des défonceuses à bois pour le bricolage. Que voulez-vous, les commerçants en UK cassent les prix et avec le change, c’est souvent 40% moins cher en UK qu’en France pour eux. Moi ça me permet de gagner des euros sur mes comptes français sans trop y perdre en commissions lors du change. On se console comme on peut en attendant des jours meilleurs…

Lire aussi « est-ce la fin du rêve britannique ? »

Tags: Editorial / POV · Finance / Money · France vs. UK · News / Actu

140 responses so far ↓

  • 1 Vinjo // jan 21, 2009 at 7:20

    Manquerait plus que les clubs de foot fassent faillite (c’est bien parti pour) et je rentre en France moi…

  • 2 Adam // jan 21, 2009 at 8:55

    Ne sois pas si amer – c’est super pour nous, les Anglais qui travaillent en France et qui rentrent un peu en Angleterre de temps en temps. Pour une fois qu’on est riches là-bas…

  • 3 spicyhotpot // jan 21, 2009 at 9:18

    La question est: A partir de quand va-t-il falloir changer ses euros en livres pour profiter de la remontee des cours?

    En effet, autant a €1.5 la livre etait sans doute sur-evaluee, autant a parite elle me semble nettement sous-evaluee…

  • 4 admin // jan 21, 2009 at 10:52

    Effectivement, y-a de la spéculation à faire pour qui détient de l’argent en Euro. Si vous transférez maintenant des euros en livres et que vous attendez le rebond, vous pouvez gagner sur le marché monétaire.

    C’est plutôt safe tant que l’économie britannique ne sombre pas totalement :-) mais comme toujours qd il s’agit de spéculation, la question est de savoir « quand rentrer » et « quand sortir » … et à cette question, les économistes que je connais n’ont pas tous la même réponse…

  • 5 SB // jan 21, 2009 at 11:30

    Ouiap, straight to the point…je crois que beaucoup de Francais en UK se sont fait avoir avec la livre, moi le premier. Seule solution: garder tes livres et prier que ca remonte avant un eventuel depart….si c est pas le cas, dans le pays, ou tu vas, tu peux toujours ouvrir un compte en livre et les garder…en esperant faire une plus-value…un jour!

  • 6 Nick // jan 22, 2009 at 6:40

    Speculation! quand tu nous tiens!

  • 7 bob // jan 22, 2009 at 6:56

    Vous allez nous faire pleurer avec vos miseres..

  • 8 Clarence // jan 22, 2009 at 8:06

    Pense aux expats payés en euros… Chacun son calcul!! Moi je suis bien heureux de la chute de la livre!! :-)

  • 9 Jhé // jan 22, 2009 at 9:35

    Article très intéressant…! On décrit toujours la France comme un pays de peintres ou on ne fait que des grèves, une mentalité nulle, fainéant avec les 35 heures..etc etc….
    Mais une fois que la bulle financière dégonlfle, c’est pas si mal la France non…? :-)
    Mettez les mêmes atouts pour chaque pays, la France attire…
    Un anglais amoureux de la France!! :-)

  • 10 Jhé // jan 22, 2009 at 9:35

    Article très intéressant…! On décrit toujours la France comme un pays de peintres ou on ne fait que des grèves, une mentalité nulle, fainéant avec les 35 heures..etc etc….
    Mais une fois que la bulle financière dégonlfle, c’est pas si mal la France non…? :-)
    Mettez les mêmes atouts pour chaque pays, la France attire…
    Un anglais amoureux de la France!! :-)

  • 11 Stephen // jan 22, 2009 at 9:36

    Il y a aussi a ceux que ca profite, un peu d’optimisme. Il faut en profiter et exporter. Nous n’avons jamais ete aussi solicites par des entreprises francaises pour la creation de leur site internet, elles ont tres vite compris le benefice de faire faire leur site chez nous. Nous avons signe en deux semaines 3 nouveaux contrats dont la refonte totale de l’agence C3M et du service bancaire ISILIS.
    nous ca nous va tres bien la livre a 1 euro…

  • 12 admin // jan 22, 2009 at 9:36

    sur une chaine d’info financière, un type vient de comparer le Royaume-Uni à l’Islande…
    Ca ne me parait pas un très bon signe :-(

  • 13 Dowidzenia // jan 22, 2009 at 9:36

    En meme temps le renouveau de l economie britanique de ces 10 dernieres années s est construit sur la finance et les services , on sait aujourd hui que ces secteurs etaient pas mal fondes sur du vent (subprimes), des escroqueries (Madoff, Enron) ou de la speculation (immobilier, bulle internet).

    Donc c est deja beau qu ils aient eu 10 ans d embellies et une livre si puissante toutes ces années, car cela ne refletait pas la realite et on s en serait apercu si on avait mesuré la force de l economie britanique a son industrie et non pas a sa capacite a creer du vent a la city et a remunerer outrageusement ses golden boys.

  • 14 coué // jan 22, 2009 at 9:48

    oui oui, c’est tres bien tout sa, alors il avait qu’a se metre a l’euro les anglais …. ben tient ou aux dollars sinon c’est comme la flotte sa coule …

  • 15 coué // jan 22, 2009 at 9:48

    oui oui, c’est tres bien tout sa, alors il avait qu’a se metre a l’euro les anglais …. ben tient ou aux dollars sinon c’est comme la flotte sa coule …

  • 16 carambar // jan 22, 2009 at 9:48

    Vous avez voulu gagner des sous ….Maintenant vous l’avez dans le baba (en restant poli).

  • 17 Massias // jan 22, 2009 at 9:52

    Au début des années 1970, j’ai eu un job à Londres avec un salaire en livres x 12 francs (c’est à dire bien plus que €1,5). Quelque temps après la livre est tombée à 7 francs.

  • 18 MoC // jan 22, 2009 at 9:55

    Le pire, c’est que beaucoup de ces expats qui avaient quitté dédaigneux la France pour jouir des vertus de l’ultracapitalisme non seulement pleurnichent sur leur sort dès que le système se grippe, mais s’empressent de revenir quémander des allocations. Pas beaux joueurs… pas davantage bons idéologues…

  • 19 Manbu // jan 22, 2009 at 10:01

    « Moi ça me permet de gagner des euros sur mes comptes français sans trop y perdre en commissions lors du change.  »

    Je ne retiendrais que votre dernière phrase

    Si vous avez plusieurs comptes actifs en France sur lesquels vous spéculez, c’est que la vie est plutôt belle, donc vous arriverez pas à nous faire pleurer….

  • 20 pasconvaincu // jan 22, 2009 at 10:04

    Franchement, les expats goinfrés qui se plaignent, ça me fait bien rigoler de les voir se plaindre sur la baisse de la livre… surtout ceux qui bossent à la City
    ça m’étonnerait que les expats soient aussi « paupérisés » que vous le dites

  • 21 Bondurant // jan 22, 2009 at 10:07

    @MoC, il n’y a pas que des traders ou des ingénieurs, il y a aussi beaucoup de « sans qualification » qui travaillent dans la restauration notamment.
    Ceux-la cherchaient juste un travail et on ne peux pas leur reprocher d’avoir quitté leurs allocs francaises et leur petite vie tranquille a coté de papa-maman pour tenter l’aventure…
    Il y a plus de 300 000 francais a Londres (sans parler d’ailleurs) alors les traders et autres financiers ne représentent que la partie émergée de l’iceberg.

  • 22 bloublou // jan 22, 2009 at 10:12

    je ne comprends pas bien le but de cette chronique. En gros maintenant que vos choix semblent plus discutables vous voudriez que l’on pleure sur votre sort ?
    Ca n’est effectivement pas fair-play.
    Assumez

  • 23 polarr // jan 22, 2009 at 10:18

    admin > non, je ne pense pas qu’on puisse comparer la GB avec l’islande, avant que l’angleterre coule, il y aura la grece, l’espagne, l’italie

    donc on n’est pas pressés, hein :)

    sinon oui, nous expats qui travaillons dans la finance ne pourrons pas vous faire pleurer sur nos malheurs de gars qui ont cru au jackpot en allant bosser a londres (perso c’etait tout sauf ideologique, le capitalisme n’est pas vraiment ma cup of tea, j’avais juste besoin d’un travail que je ne trouvais pas en france)

    je pense surtout aux etudiants qui servent dans les bars (un sacré paquet) et aux jeunes filles au pair qui gagnent deja pas lourd en livres, et qui, il y a un an, pouvaient avoir l’espoir de rentrer en france en ayant un peu de coté, et qui maintenant n’ont plus grand chose…

  • 24 Stephen // jan 22, 2009 at 10:21

    Je reconnais la l’esprit etrique francais qui rapporte tout aux traders et aux expats…
    Bien content des fois de vivre ici.

  • 25 bourguignon // jan 22, 2009 at 10:23

    Je compatis avec le chomeur qui est parti en UK pour gagner sa vie, mais pas avec le spéculateur. Il gagne ou il perd, il l’a voulu.

  • 26 maathieu // jan 22, 2009 at 10:24

    Assumez vos choix : quand vous étiez riche, pas de problème pour rester en angleterre, et maintenant que le vent tourne, vous voudriez revenir profiter des largesses de l’Etat français ? C’est bien la mentalité d’expat ça, comme mon copain irlandais qui disait « je suis habitué à vivre dans des pays sans sécu » et qui est venu se faire soigner en France quand il a eu un pépin de santé à Dublin… La solidarité, pour ce gens-là, n’existe qu’en cas de besoin. Vous êtes des égoïstes, voilà ce que vous êtes ! Et nous bonnes poires, on paie nos impôts pour que vous puissiez en profiter quand vous reviendrez pleurer à la maison…

    Tout ressortissant français devrait être imposé en France sur ses revenus de l’étranger, sauf s’il renie explicitement la nationalité française.

  • 27 yo // jan 22, 2009 at 10:28

    Oui, la spéculation sur la remontée de la livre, c’est bien sympa mais la probabilité à moyen terme va quand même à l’écroulement de cette monnaie dont la réputation est en voie de dislocation par la révélation de l’endettement démesurée des ménages et des banques anglaises.

    Ceci dit, le gouvernement anglais l’a bien cherché, lui qui nous donnait des leçons d’économie il y a encore un an.

    Quant aux expatriés partis chercher fortune dans les banques de la City, je leur souhaite une longue période de chômage car après tout c’est la loi de leur monde ultra-libéral que les perdants et les victimes collatérales du broyeur capitaliste se retrouvent au sous-sol de la société

  • 28 Damienf // jan 22, 2009 at 10:28

    « Imaginez qu’à mon arrivée en GB j’aie mis 10.000 livres sur un compte en banque ici. Convertie en euro, cette somme vaudrait aujourd’hui 5.000€ de moins. »

    pauvre chou, tu vas me faire pleurer…

    mais cette chute de la livre a aussi comme avantage d’améliorer la compétitivité des entreprises, surtout par rapport à celles de l’euroland ; c’est une forme de relance par la monnaie (une dévaluation compétitive comme on diait à une époque)

  • 29 Wam // jan 22, 2009 at 10:28

    oh, bouh, les pauvres. On est supposé vous plaindre ? Chacun sa m… On a voulu faire son malin à s’en mettre plein les fouilles Outre-Manche ? ça a marché, ça ne marchera plus (plus pour tout le monde en tout cas). Vos complaintes sont vraiment, vraiment inélégantes. Mais elles font sourire.

  • 30 Bondurant // jan 22, 2009 at 10:37

    C’est bizarre tant de fiel vis-a-vis des expats; je ne comprend pas bien.
    Nous sommes avant tout des immigrés économiques qui sommes partis pour trouver une meilleure situation par rapport a ce qu’on avait en France, ce qui pour beaucoup signifiait tout simplement chomage.

  • 31 rafale // jan 22, 2009 at 10:50

    comment dire?
    Vous avez cherché à accomplir un rêve fumeux empreint d’un matérialisme égoïste ; vous pouvez revenir éclairé et serein.
    Franchement, c’est bon pour l’humanité

  • 32 NGrand // jan 22, 2009 at 11:04

    Je suis quand meme surpris des reactions de ces internautes francais qui sont assez aggressives voire totalement intolerante…

    Mais ca me conforte dans mon choix de vivre en Angleterre, car j’ai vraiment l’impression que beaucoup de francais doivent etre tres malheureux dans leurs vie quotidienne en France pour etre aussi aigris et souhaiter le malheurs des autres. .. Je les plains enormement, sourtout que cette crise a un impact global donc le malheur des uns ne vas pas faire le bonheur des autres.

    Apres c’est sur que les francais (ou les polonais, ou autre) qui sont venus en Angleterre il y a quelques annees pour faire une « plus value » economique vont repartir rapidement. Tant mieux dans un sens.

    Au moins les britaniques ont une attitude plus positive et pragmatique que les francais et c’est ca qui en partie vas aider a gerer cette crise (et a retomber sur ses pieds une fois la recession terminee).

  • 33 George Collins // jan 22, 2009 at 11:18

    Euh! Le Franc CFA que vous dénigrez (code XOF pour l’Afrique de l’Ouest et code XAF pour l’Afrique Centrale) a une parité fixe avec l’Euro. Donc en plus de vous plaindre d’un problème qui ne nous concerne pas, vous choisissez un mauvais exemple. Si vous travaillez à la City, peut-être qu’on devrait vous virer pour manque de compétence. :-) As we say in American English, man up, dude, and stop whining!

  • 34 Clapham // jan 22, 2009 at 11:19

    Vraiment ca fait peur quand on lit toutes ces declarations de Francais aigris! Franchement, ca me donne pas vraiment envie de rentrer en France!!! C’est fou ce qu’on peut oublier la mentalité des Francais quand on vit a Londres. Il faut arreter de penser que tous les Francais qui sont venus s’installer a londres sont venus car ils pensaient se faire du fric. Il y en a beaucoup qui sont venus pour trouver du travail qu’ils ne trouvaient pas en France. Et puis il y a aussi le fait de decouvrir une autre culture. Mais ca malheureusement nombreux sont ceux en France qui ne veulent pas le comprendre…

  • 35 Plon // jan 22, 2009 at 11:21

    Je viens de rentrer en novembre dernier en France après 5 ans à Londres. Sur un plan perso, j’ai un prêt à rembourser là bas et qui en ce moment descend en valeur donc ça m’arrange.

    La vie à Londres est vraiment sympa, surement grâce à cette période faste mais révolue maintenant. Ca se voyait que le pays vivait au dessus de ses moyens: quand j’y suis arrivé, venant de France un pays très riche comme je le pensais, j’ai eu petit à petit l’impression de venir d’un pays d’europe de l’est tellement l’écart économique était important. J’ai toujours trouvé bizarre que les anglais soient en comparaison si riches, les salaires si hauts et les prix des maisons si hallucinants alors qu’il me semblait que la France était au même niveau, voire meilleur avec un système de santé béton, des transports de fous, et un niveau de vie très aisé (sur un plan mondial). Pour moi tout cela devait éclater, et voila.

    Juste petite remarque concernant cette incompréhension des non expats, qui ne peuvent pas savoir n’y étant pas allés. Il y a énormément de Francais la bas qui s’y rendent certainement pas pour les sous mais pour le style de vie Londonnien. Ok on mange mal, mais c’est un bonheur d’habiter une telle ville et de croiser en permanence des gens ouverts, non critiques et de si nombreuses nationalités. La musique et les soirées sont énormes et la France n’a rien d’équivalent. C’est pour ces choses que la majorité des gens vont la bas, pas pour les sous.

  • 36 Thomas // jan 22, 2009 at 11:22

    « Tout ressortissant français devrait être imposé en France sur ses revenus de l’étranger, sauf s’il renie explicitement la nationalité française. »

    Sérieux, on peut???? Vous avez un lien vers le formulaire?

    Je gagne normalement ma vie à l’étranger (pas comme trader, meme pas dans la finance) En France je serais chômeur ou stagiaire sous-payé, vivotant dans une capitale hors de prix sans pouvoir louer en appart sans garantie de ma grand mère. Et mon choix est abject et vous souhaitez mon malheur?

    « Vous avez cherché à accomplir un rêve fumeux empreint d’un matérialisme égoïste ;  »

    Allons voir ailleurs si l’herbe est plus verte = rêve fumeux empreint d’un matérialisme égoïste. Dites mais c’est la RDA votre pays! Vous ne voudriez pas fermer les frontières pour nous empêcher de quitter le navire aussi????

  • 37 ex pat // jan 22, 2009 at 11:24

    quelle rancoeur!…c’est ca la france sociale et ouverte d’esprit? rejeter et mépriser ceux qui quitte la france pour augmenter leur chance de réussite? un mélange de jalousie, de haine et de nationalisme, ca fait peur…
    comme dit plus haut, il n’y pas que des traders en angleterre. la majorité est là parce qu’ils n’avaient pas d’autres possiblités. après tout, il n’y a plus vraiment de frontieres, travailler en france, en allemagne ou en angleterre, ca revient au meme. mais enfin, il semble que ce soit un concept encore trop complexe à assimiler pour le franchouillard qui ne voit pas beaucoup plus loin que son département…
    pour info, beaucoup d’expats cotisent au systeme de santé francais, et le niveau d’impots pour les petits et moyens salaires est grosso modo le même. alors les lecons sur la solidarité…
    sauf qu’avec la livre qui chute, les cotisations, en euros, coutent plus chères de meme qu’un éventuel retour en france.

  • 38 Francois // jan 22, 2009 at 11:33

    Complètement d’accord avec les commentaires Francais de Londres, je ne suis pas allé à Londres pour les sous mais pour l’emploi et les opportunités qui m’étaient innaccessibles en France.

    Londres est une ville magnifique et la qualité de vie y est top, essayez donc d’aller faire un footing sur les pelouses du jardin du Luxembourg.

    Et effectivement pour moi comme pour d’autres la baisse de la livre est un véritable soucis, non je ne travaille pas dans la finance et non je ne gagne pas des milles et des cents.

    Mon salaire actuel reporté en euros est équivalent à ce que je pourrais gagner en France mais je conserve mon job aux UK pourquoi ? simplement parce qu’il est intéressant et que j’ai des responsabilités que je n’aurais jamais (ou très difficilement) à Paris au même age (26).

  • 39 Réactionnaire // jan 22, 2009 at 11:48

    Certains commentaires des quelques non-expats qui participent à la discussion sont particulièrement pitoyables. Cette aigreur à l’égard des expatriés, qui ressort à la première occasion où l’un d’eux ose mettre en avant une expérience négative, pire encore présenterait-elle un aspect financier, est tout simplement grotesque. Notre cher admin – que je salue au passage – ne vous a jamais convié à venir pleurer sur son sort ou faire preuve de soutien à travers des commentaires de compassion, mais a simplement partagé avec vous ce qu’il vit actuellement et comment il ressent la baisse de la livre.

    Figurez-vous, oh grands aigris, qu’une grande majorité des expats part pour l’expérience et les opportunités de carrière. L’aspect financier, même s’il existe, n’est que très rarement la première motivation, et encore moins la seule. Et son existence est en partie imputable aux salaires pratiqués en France qui sont bas. Je suis personnellement parti trois ans en Angleterre, et malgré le fait que je gagnais bien ma vie là-bas, je n’ai pas cherché à mettre un seul sous de côté – ayant plus ou moins tout dépensé en call-girls, saladiers de cocaïne, gingembre et fraises tagada – mais ce que j’ai acquis du plus valable pendant cette période reste l’expérience professionnelle que j’ai pu en tirer et revendre en France.

    N’importe qui serait au moins quelque peu amère à voir ses économies perdre une partie non négligeable de sa valeur (~30% en deux ans), surtout en France où l’épargne est un sport national. Dommage qu’une telle discipline n’existe pas aux jeux olympiques, nous pourrions au moins remporter une médaille d’or.

    Je ne comprends même pas pour quelle raison vous venez lire ce blog. Cherchez-vous tout simplement à alimenter cette quasi-rage que vous avez à l’égard des gens qui présentent un peu d’ambition? Je ne comprends pas non plus d’où vient ce dénigrement constant des expats.

    Dans tous les cas, vos stéréotypes enfantins, couplés à cet inexorable amalgame entre expatrié et trader, font au final plus sourire qu’autre chose, surtout venant d’un pays de pingres révolutionnaires aux idées archaïques et constamment en grève. Oui, nous aussi pouvons nous rabaisser à votre petitesse d’esprit pour sortir des stéréotypes aussi ridicule que les vôtres. Mais en ce qui concerne les nôtres, ils sont complètement fondés.

    O.

    P.S: Le lecteur averti aura bien sûr compris qu’il fallait appliquer un ton ironique à ma liste de dépenses, les fraises tagada étant bien bas sur l’échelle de mes priorités budgétaires.

  • 40 Réactionnaire // jan 22, 2009 at 11:48

    Certains commentaires des quelques non-expats qui participent à la discussion sont particulièrement pitoyables. Cette aigreur à l’égard des expatriés, qui ressort à la première occasion où l’un d’eux ose mettre en avant une expérience négative, pire encore présenterait-elle un aspect financier, est tout simplement grotesque. Notre cher admin – que je salue au passage – ne vous a jamais convié à venir pleurer sur son sort ou faire preuve de soutien à travers des commentaires de compassion, mais a simplement partagé avec vous ce qu’il vit actuellement et comment il ressent la baisse de la livre.

    Figurez-vous, oh grands aigris, qu’une grande majorité des expats part pour l’expérience et les opportunités de carrière. L’aspect financier, même s’il existe, n’est que très rarement la première motivation, et encore moins la seule. Et son existence est en partie imputable aux salaires pratiqués en France qui sont bas. Je suis personnellement parti trois ans en Angleterre, et malgré le fait que je gagnais bien ma vie là-bas, je n’ai pas cherché à mettre un seul sous de côté – ayant plus ou moins tout dépensé en call-girls, saladiers de cocaïne, gingembre et fraises tagada – mais ce que j’ai acquis du plus valable pendant cette période reste l’expérience professionnelle que j’ai pu en tirer et revendre en France.

    N’importe qui serait au moins quelque peu amère à voir ses économies perdre une partie non négligeable de sa valeur (~30% en deux ans), surtout en France où l’épargne est un sport national. Dommage qu’une telle discipline n’existe pas aux jeux olympiques, nous pourrions au moins remporter une médaille d’or.

    Je ne comprends même pas pour quelle raison vous venez lire ce blog. Cherchez-vous tout simplement à alimenter cette quasi-rage que vous avez à l’égard des gens qui présentent un peu d’ambition? Je ne comprends pas non plus d’où vient ce dénigrement constant des expats.

    Dans tous les cas, vos stéréotypes enfantins, couplés à cet inexorable amalgame entre expatrié et trader, font au final plus sourire qu’autre chose, surtout venant d’un pays de pingres révolutionnaires aux idées archaïques et constamment en grève. Oui, nous aussi pouvons nous rabaisser à votre petitesse d’esprit pour sortir des stéréotypes aussi ridicule que les vôtres. Mais en ce qui concerne les nôtres, ils sont complètement fondés.

    O.

    P.S: Le lecteur averti aura bien sûr compris qu’il fallait appliquer un ton ironique à ma liste de dépenses, les fraises tagada étant bien bas sur l’échelle de mes priorités budgétaires.

  • 41 Bondurant // jan 22, 2009 at 11:55

    @Rafale, diriez-vous la meme chose d’un Malien ou d’un Algérien venant travailler en France?

    expatriés = immigrés économiques

    Et avec ca, ca se croit de gauche…

  • 42 Stephen // jan 22, 2009 at 11:56

    Bravo « Reactionnaire » ! Si j’avais ete moins flemmard j’aurais ecrit exactement la meme chose.

  • 43 stereo tipe // jan 22, 2009 at 11:57

    Je veux bien croire en la bonne fois de certains expats qui ont fuit le chômage français.
    Mais pendant longtemps le stéréotype du travailleur Franco-londonien a été le gars qui depuis là-bas, crachait sur le système, donner des leçons de libéralisme, voyait en la France un pays retrograde qui refuse la modernité. J’en ai rencontré bcp, ce n’est peut être pas la règle générale, mais c’est un stéréotype réaliste.
    Tiens la livre viens de passer sous les 1.06…

  • 44 admin // jan 22, 2009 at 12:04

    Pendant ce temps là… 1£ = 1€0582

  • 45 Stephen // jan 22, 2009 at 12:07

    hummmmm……

  • 46 Anne // jan 22, 2009 at 12:10

    Les commentaires sur les expatries me fatiguent. Nous sommes egoistes, pleins aux as, profiteurs.
    Je suis partie parce que rester entre Paris et Toulouse me rendait claustrophobe. Le monde est grand et j’avais envie de l’explorer. Et je suis restee (en Irlande) parce qu’ici les gens sont ouverts, gentils, et ne se permettraient jamais de critiquer des choix de vie.
    Et en ce qui concerne nos salaires mirobolants, ca me fait bien rire. Mon loyer (studio a €850/mois) est equivalent a un T3 en plein centre de Lyon. Logique que l’on gagne plus non?

  • 47 Arnaud // jan 22, 2009 at 12:11

    Allez on y va un petit coup d’english bashing. Puisque c’est bien connu c’est des neo liberales…

    Et qu’ont se balance des images d’epinales.

    Et vas y que la crise elle prouve que les anglais et leur liberalisme c’est pourri bah !!

    de reflexion que neni!

    le fait que les pays qui ont perdu leur AAA font partie de la la zone euro?
    le fait que la bull immo est mondial – France compris – ?
    le fait que la finance est tres regule, BASEL?

    non tout ca on en parle pas, c’est bien plus rassurant de s’arreter aux a priori.

  • 48 yo // jan 22, 2009 at 12:13

    En lisant leurs commentaires, j’ai l’impression que les expatriés français de Londres intervenant ici confondent réussite avec matérialisme. On comprend ainsi leur envie de partir vivre au pays de l’esbroufe et de la frime par la dette.

    Une demande : restez en Angleterre poursuivre vos ambitions de petit cadre capitaliste ; en France, on est déjà assez à faire avec le dérangé de l’Elysée

  • 49 steph@ane // jan 22, 2009 at 12:15

    certes, les réactions des Libénautes donnent l’impression de personnes désabusées, aigries et quelque part envieuses mais il faut reconnaitre que l’article prête aussi le flanc à la critique. En effet, quand on habite dans un pays, qu’on y travaille, ce qui importe c’est son niveau de vie dans ce pays et pas dans le pays qu’on a quitté avec de bonnes raisons? J’ai longtemps travaillé au Mexique et je me foutais totalement de la différence de niveau de vie entre le Mexique et le France puisque j’étais payé en argent mexicain, je vivais et travaillais au Mexique. Mes vacances étaient en Amérique du Sud. Depuis, je suis revenu en France poursuivre ma carrière et maintenant seul l’Euro m’importe et je passerai mes vacances en zone Euro, plus précisément en France. Finalement, si le drame de l’Angleterre n’est pas d’avoir tourné depuis si longtemps le dos à ses voisins immédiats pour se réveiller pauvre comme Job. Maintenant, si les anglais restent chez eux en autarcie, seul le prix des importations leur fera sentir leur dégringolade.

  • 50 Arnaud // jan 22, 2009 at 12:24

    @steph@ane

    assez d’accords avec vous. Par contre je pense que vous allez trop vite a dire que l’Angleterre – en fait c’est plus le Royaume Unie – est pauvre maintenant ou a tournee le dos …

    @yo
    bravo !!! oui les expatries sont des materialistes !!! et vous avez trouve ca en 5 minutes en lisant 5 commentaires

    sur que vous pouvez resoudre les problemes du monde entrier avec vos generalisations …

    PS : je suis materialiste au sens philosphique du terme ie il n’y a que matiere dans ce monde.

  • 51 JonG // jan 22, 2009 at 12:28

    Je travaille dans la finance, mais à Paris. Mon cursus scolaire est universitaire. De tous mes camarades de classe qui sont partis à Londres, je peux vous assurer que c’est avant pour toutes les opportunités impensables en France si tu ne sors pas de polytechnique, centrale et consort, qui y sont accessibles. Les activités qu’ils ont la bas, ils ne les auraient eux ici qu’avec grande difficulté, bcp de temps, voir jamais.

    je suis le premier à critiquer ces expats qui reviennent se faire soigner en France car le soin coute moins cher et est plus rapidemment accessible en France meme en coutant le billet d’avion. Mais ce sont des gens qui n’assument pas completement leur choix et font preuve de peu de morale.
    Pour ceux qui assument completement leur choix, je ne peux que saluer leur motivation a s’arracher d’un environnement confortable car connu pour se lancer dans un autre pays.

  • 52 Stephen // jan 22, 2009 at 12:37

    Soyons clair sur le mot « Expat ».
    Qu’est ce qu’un expat? Un salarie d’une entreprise francaise qui se voit propose un poste dans une filiale londonienne et qui profite de tous les avantages francais?
    Un mec motive qui tente sa chance en UK parce qu’il galere a trouver un job?
    Un type qui decide de monter sa boite en uk qui paye ses impots en uk, les ecoles de ses gosses, les medecins etc???? et assume ses choix ?

    Eclairez moi.

  • 53 Réactionnaire // jan 22, 2009 at 12:40

    @ yo

    Vous faites quoi dans la vie ?

    P.S: Et au passage, merci de servir de parfaite démonstration de mes propos.

  • 54 Réactionnaire // jan 22, 2009 at 12:40

    @ yo

    Vous faites quoi dans la vie ?

    P.S: Et au passage, merci de servir de parfaite démonstration de mes propos.

  • 55 admin // jan 22, 2009 at 12:44

    > expatrié : votre situation dépend du pays dans lequel vous êtes salarié.

    > salarié détaché : si votre employeur vous envoie pour une mission à l’étranger. (vous continuerez à relever de la Sécurité sociale française et bénéficierez de l’ensemble de la protection sociale habituelle, y compris la vieillesse, les retraites complémentaires et le chômage.)

    Rien à voir donc.

  • 56 yo // jan 22, 2009 at 12:45

    @Arnaud : je ne parle que des expatriés s’exprimant ici

    Ce qui me marrer, c’est leur manière de présenter le départ des Français à Londres comme un choix courageux. Bof, je dirais que c’est plus une fiction entretenue, un peu comme le Malien qui fait croire à son bonheur d’éboueur à ses compatriotes restés en Afrique.

    Je ne vois pas de courage, d’abnégation à part les quelques semaines d’apprentissage de l’anglais pour ceux qui le découvrent. Londres, ce n’est tout de même pas Mogadiscio ou Beyrouth et c’est en Europe près de la France.
    L’aventure, ce n’est tout de même pas d’aller faire le rond-de-cuir dans un bureau à Londres !
    Et d’aller se saouler et mater des putes de l’est dans un pub londonien…

  • 57 Arnaud // jan 22, 2009 at 1:09

    @Yo
    je suis un expat, j’ai vecu 3 ans a Londres – et suis toujours au RU.

    et a j’ai l’impression qu’on n’a pas lu la meme chose.

    la fiction entretenue serait plutot celle que vous avez sur les expatries.

  • 58 stereo tipe // jan 22, 2009 at 1:09

    Allez rentrez les gars on vous en veut pas.

    Les rats quittent le navires!

    je vous sens bien susceptibles aujourd’hui dites donc.
    Sur ce point au moins vous avez gardé vos gènes français.

  • 59 ghoopper // jan 22, 2009 at 1:21

    Vous vous etonnez de la reaction aigrie/jalouse/revancharde des lecteurs?
    Vous êtes bien naifs d’attendre autre chose avec des lecteurs de libé…
    Bon courage aux expats, la chute de la livre ne fait que commencer mais maintenant que vous avez quitté la Fwance, testez donc l’Amerique Latine ou l’Australie….Ici c’est l’Afrique en pire.

  • 60 Tell54 // jan 22, 2009 at 1:22

    Las ! Le super ego franco-franchouillard a encore frappé ! Expats ? Non, vous êtes simplement les néo Gaestarbeiter de mon Helvetie natale. Le terme émigré vous est-il si difficile à prononcer que vous ne l’utilisiez que pour définir tout éboueurs ou personnel de ménage venus de pays dont le PIB ne mérite pas d’être considérer comme tel? Attendez de voir le chômage monter en flêche chez Albion et vos perspectives d’avenir n’en seront que plus incertaines. Voltaire, Hugo, Garcia Llorca étaient des expatriés, vous êtes des émigrés qui, faute de pouvoir vous épanouir et faire votre place dans votre pays d’origne avez décidé d’émigrer. Je me suis installer en GB non pas pour l’appat du gain, la spéculation ou le plaisir de sniffer des lignes à qui mieux mieux mais pour l’amour d’une personne et je n’ai donc rien à redouter de la crise; je vous conseille donc la même chose : arrêtez de regarder votre portefefeuille et écoutez la raison de votre coeur, là vous deviendrez vraiment des « expats »
    Un suisse heureux (il y en a)

  • 61 Réactionnaire // jan 22, 2009 at 1:28

    @ yo

    Vous auriez l’adresse de ces bars ?

  • 62 Réactionnaire // jan 22, 2009 at 1:28

    @ yo

    Vous auriez l’adresse de ces bars ?

  • 63 L’autre Anne // jan 22, 2009 at 1:38

    Je crois rêver, certes la livre perd de sa valeur mais dites moi la crise économique ne touche elle pas la France ?? ha oui j’oubliais c’est comme les nuages de Tchernobyl, tout s’arrête à la frontière avec la France!
    Nous avons des économies en France qui ont aussi perdu de leurs valeurs !
    Sachez que pour certains en quittant la France il a fallut négocier très dur pour pouvoir quitter leur boite! avec un salaire équivalent à celui perçu ici, c’est à dire pas à plaindre, seulement en France on touchait à peu près la même chose en s’ennuyant!
    Comme l’indiquait quelqu’un plus haut LA MENTALITE c’est ce qui nous plait ici, mais ca pour le comprendre il ne suffit de venir à Londres un week-end et retourner en France en nous expliquant qu’on y trouve rien de spécial et qu’on est mieux en France!
    Tant mieux pour ceux qui sont restés c’est qu’ils y trouvent le compte, nous crise ou pas s’il fallait quitter cette ville ce ne serait certainement pas pour retourner en France !!!

    @Plon,
    tout à fait d’accord avec vous, un réveillon de nouvel an comme je n’en ai pas eu depuis plus de dix ans avec groupe qui joue en live !!!

    PS: je ne pense pas qu’Admin demande à ce qu’on le plaigne, et certainement pas à ces personnes qui ne peuvent déjà rien pour elles mêmes (vu l’aigreur dans leurs propos)!

  • 64 excalibur // jan 22, 2009 at 1:40

    He Wam et Rafale,
    Bravo pour vos commentaires judicieux. C’est toujours rafraichissant de voir que des bons francais goutent du debat public.
    Moi, je suis venu en Angleterre a cause de la meteo, et aussi parce que j’aime bien les gens qui se melent de ce qui les regarde.
    Ah oui, et la livvre sterling qui plonge, je n’en ai strictement rien a battre, comme toujours, ca permettra de sortir de la crise quand la France y entrera.
    C’est bon, je l’ai maintenant mon permis d’exister sans etre juge par vous?

  • 65 yo // jan 22, 2009 at 1:53

    @reactionnaire Vous auriez l’adresse de ces bars ?

    Ah non, la fois où je suis allé à Londres, on m’a fait faire le tour de bars avec musique à fond, ambiance « internationale », c’est à dire avec plein de jeunes probablement d’origine très diverses mais finalement tous pareils : c’est à dire s’exprimant très fort et consommant beaucoup de boissons, chacun tenant visiblement à montrer aux autres a combien se montait sa réussite matérialiste. Et je ne parle pas des décors bling-bling…

    Certes intéressant d’un point de vue « Ã©tude sociologique » mais je n’y mettrai plus les pieds

  • 66 Bondurant // jan 22, 2009 at 1:57

    Faut-il du courage pour s’expatrier ou immigrer (je suis d’accord c’est la meme chose) ?

    C’est marrant mais quand j’étais en France et que je parlais avec un pote marocain je pensais que non (c’est facile de vivre en France…). Depuis que je vis en UK, je le comprend beaucoup plus, et je me dis aujourd’hui que je ne me rendais pas du tout compte (meme avec la meilleure volonté du monde) que ce que c’était d’etre un immigré.

    Si c’est si facile, pourquoi les francais sont si peu mobiles? (meme a l’intérieur de la France?)

  • 67 Arnaud // jan 22, 2009 at 1:57

    @Yo

    qui parle fort et bois beaucoup ? ozies?

    vous auriez pas passe votre soiree au Walkabout par hasard ?

  • 68 Guy // jan 22, 2009 at 2:05

    Effet collatéral heureux de la crise économique actuelle et de la chute de la livre, on n’entend plus trop les hommes politiques britanniques, leurs relais mediatiques et autres spin doctors. Eux, que le passage, entre 1905 et 2005, du rang de 1ere puissance économique mondiale à 3ème économie d’Europe de leur nation, n’avait pas réussi à calmer, ils nous font une petite crise de modestie là, maintenant. Résidant d’un pays du Commonwealth, ce silence et cette retenue, je les apprécie d’autant plus que je sais que, malheureusement, ils ne dureront pas…

  • 69 Arnaud // jan 22, 2009 at 2:08

    @Guy

    Gordon crise de modestie? a mon avis ca vient pas des politiques, plutot de vos media…

  • 70 un travailleur a Londres // jan 22, 2009 at 2:16

    ET bien moi je suis travailleur a Londres, Francais et la chute de la livre, et bien oui c’est un coup dur… C aveut dire que c’est galere pour rentrer et eventuellement ma famille, veiillissante…
    Mais pour rien au monde je ne rentrerais en france a la lecture de ces posts nauseabonds a reland frontistes…
    Les francais sont donc tous biens des gros nazes chauvins, auto centres et obsedes…
    autant galerer avec la livre qu’avec de puilleux de votre espece, finalement je ne regretterai jamais d’etre parti meme si le systeme s’effondre ici…

    sur ce, amusez vous bien les franco baufs…

  • 71 lamouroux // jan 22, 2009 at 2:16

    Cher toi,
    Tant pis pour toi et les Royaumes Unis, vous aviez qu’a être plus europhile…

    V1

  • 72 Arnaud // jan 22, 2009 at 2:17

    @lamouroux

    ahhumm….

    comme en Irlande? comme en Espagne?

  • 73 yo // jan 22, 2009 at 2:19

    @Arnaud

    Je ne me souviens plus assez précisément des endroits excepté du dernier qui faisait exception : près de soho (je crois), on est descendu dans une boite situé dans une cave, avec de la bonne zik, des types bien défoncés et avec un décor pas retouché depuis peut-être 30 ans. Je me suis alors dit que cette sympathique boite miteuse devait être l’une des dernières rescapées du Londres des années 60 / 70

  • 74 Arnaud // jan 22, 2009 at 2:31

    @Yo

    humm il y a en beaucoup des club/boites.

    au hasards le Roxy?

    tout le monde est bien soul a partie de 21h a Londres. Faut dire qu’en commencant a 18h …

    Mais je comprend pas votre reaction si globalement negative …

    si vous allez sur les champs pour sortir vous allez vous retrouver dans des bar super cher avec une ambiance naze …. Est ce que vous en conclurer que Paris est plein d’esbrouffe materialiste ?

  • 75 AntonioZ // jan 22, 2009 at 2:33

    C’est un peu trop tranché à mon goût les réactions… Soit on est un franchouillard réac soit un expat aigri des français…

    J’ai vécu en Angleterre pendant un an (et je ne vis pas en France en ce moment…). C’est pas beaucoup mais assez pour voir qu’à Birmingham, les opportunités qui m’étaient données étaient bien meilleures qu’en France. Mais je reste un « chanceux ». Nombre d’expat français ou polonais n’avait pas de bons salaires ou même de jobs.

    Ce qui m’a géné, c’est les leçons de morale que les expats français m’ont servi à tour de bras : France = pays rouillé, sans mentalité de winner, chômage,… Et derrière ils allaient tous se faire soigner en France !

    Au final on peut comprendre que certains (ceux restés en France) ont l’impression que les expats bouffent à tous les rateliers !

    Je vais évidemment plaindre les expats qui ne trouvent pas de boulot, qui se font virer… Mais qu’ils ne pensent pas que la France soit mieux maintenant que quand ils sont partis.

    De même je sais que le RU n’a pas que des côtés d’eldorado. les chômeurs non recensés y sont une réalité.

    Vivre ailleurs permet de prendre du recul sur son pays natal. Mais je pense qu’il faut rester humble et nuancé. Tout n’est pas noir ou blanc en France ou au RU.

    Dans ce cadre, cet article, s’il est ironique, passe… Sinon on ne peut effectivement pas pleurer ce personnage qui a mon avis est bien plus riche que tous les expats que j’ai rencontré au RU.

    Bon vent à vous !

  • 76 Réactionnaire // jan 22, 2009 at 2:40

    @ yo

    Oui, mais quelle idée d’être pauvre aussi? Auriez-vous eu les moyens de vos ambitions, vous auriez pu découvrir des endroits très agréables, rafinés, à l’ambiance conviviale.

    Pourriez-vous nous citer quelques exemples de bars que vous considérez comme bien, ou tout du moins ou vous iriez ici à Paris?

  • 77 Réactionnaire // jan 22, 2009 at 2:40

    @ yo

    Oui, mais quelle idée d’être pauvre aussi? Auriez-vous eu les moyens de vos ambitions, vous auriez pu découvrir des endroits très agréables, rafinés, à l’ambiance conviviale.

    Pourriez-vous nous citer quelques exemples de bars que vous considérez comme bien, ou tout du moins ou vous iriez ici à Paris?

  • 78 Arnaud // jan 22, 2009 at 2:45

    @ AntonioZ

    d’accords avec vous.

    d’ailleurs certain expats/immigres ne sont pas des modeles d’integrations… ce qui les interessent c’est juste le salaire et rester entre francais ….

    le pire etant ceux qui dans un group de differente origine commence a parler francais parce qu’il y a deja un francias dans le groupe ….

  • 79 Débo // jan 22, 2009 at 2:46

    Après la lecture de certains commentaires catégoriques et donneurs de leçons, j’ai vraiment besoin de réagir. Et j’ai envie de raconter ma ptite histoire de française londonienne sans me lamenter sur mon sort car tout va bien :

    Je suis partie à Londres à 22 ans, avec un gros sac à dos, £200, l’adresse d’une copie bretonne à Brixton… Et un anglais très moyen… Ce n’était ni le courage, ni un idéal capitaliste qui m’ont poussés à faire ça. Plutôt le chômage en France, l’inconscience de la jeunesse et l’envie de bouger. Un été à bosser dans un pub, la colloc, la galère mais une super expérience. 3 ans dans une librairie, 3 ans dans l’édition de livres illustrés, des rencontres. .. 7 ans plus tard, je suis toujours sur London, en colloc dans le Nord de la ville, pas de voiture évidemment, moins galère mais toujours un peu précaire. Je me considère comme une émigrée et pas comme une expat. Car la vie d’expat, je ne la connais pas du tout. La city et la cock non plus. Je bois très peu, j’aime les petits restaus, les petits cafés, expos, concerts et spectacles de danse etc… Et j’ajoute que nous sommes nombreux dans mon cas. Donc arrêtons les caricatures…
    Je vais avoir 29 ans, la famille, mes amis français, le rythme de vie et une ‘justice sociale’ approximative me manquent (par contre les bobos donneurs de leçons qui ont besoins de juger la vie des autre et de placer les gens dans des cases, ça ne me manque pas). J’ai aussi des problèmes de dos et ici pas facile de se faire bien soigner dans le public. J’avais envie de rentrer avant le début de la crise. Mais financer un retour en France ce n’est pas évident. Puis trouver un boulot en province ou un logement sur Paris… pas facile. En bref, à London il y a des français en situation ‘précaire’ qui aimeraient bien rentrer un jour mais qui sont pris au piège…
    By the way, London c’est grand. Il y a plein de lieux et de gens sympas. Beaucoup de gens qui ne se la pettent pas et qui ne sont pas endettés car ils vivent avec ce qu’ils ont… C’est comme partout, il faut chercher, il faut connaître.
    J’adore cette ville, sa diversité et son ambiance.
    Alors come on please ! Arrêtons de caricaturer !

  • 80 Débo // jan 22, 2009 at 2:46

    Après la lecture de certains commentaires catégoriques et donneurs de leçons, j’ai vraiment besoin de réagir. Et j’ai envie de raconter ma ptite histoire de française londonienne sans me lamenter sur mon sort car tout va bien :

    Je suis partie à Londres à 22 ans, avec un gros sac à dos, £200, l’adresse d’une copie bretonne à Brixton… Et un anglais très moyen… Ce n’était ni le courage, ni un idéal capitaliste qui m’ont poussés à faire ça. Plutôt le chômage en France, l’inconscience de la jeunesse et l’envie de bouger. Un été à bosser dans un pub, la colloc, la galère mais une super expérience. 3 ans dans une librairie, 3 ans dans l’édition de livres illustrés, des rencontres. .. 7 ans plus tard, je suis toujours sur London, en colloc dans le Nord de la ville, pas de voiture évidemment, moins galère mais toujours un peu précaire. Je me considère comme une émigrée et pas comme une expat. Car la vie d’expat, je ne la connais pas du tout. La city et la cock non plus. Je bois très peu, j’aime les petits restaus, les petits cafés, expos, concerts et spectacles de danse etc… Et j’ajoute que nous sommes nombreux dans mon cas. Donc arrêtons les caricatures…
    Je vais avoir 29 ans, la famille, mes amis français, le rythme de vie et une ‘justice sociale’ approximative me manquent (par contre les bobos donneurs de leçons qui ont besoins de juger la vie des autre et de placer les gens dans des cases, ça ne me manque pas). J’ai aussi des problèmes de dos et ici pas facile de se faire bien soigner dans le public. J’avais envie de rentrer avant le début de la crise. Mais financer un retour en France ce n’est pas évident. Puis trouver un boulot en province ou un logement sur Paris… pas facile. En bref, à London il y a des français en situation ‘précaire’ qui aimeraient bien rentrer un jour mais qui sont pris au piège…
    By the way, London c’est grand. Il y a plein de lieux et de gens sympas. Beaucoup de gens qui ne se la pettent pas et qui ne sont pas endettés car ils vivent avec ce qu’ils ont… C’est comme partout, il faut chercher, il faut connaître.
    J’adore cette ville, sa diversité et son ambiance.
    Alors come on please ! Arrêtons de caricaturer !

  • 81 monique // jan 22, 2009 at 2:51

    rentre chez toi

  • 82 yo // jan 22, 2009 at 3:00

    @arnaud Est ce que vous en conclurer que Paris est plein d’esbrouffe materialiste ?

    Paris est également touché, je ne le nie pas mais la ville n’est pas shootée à la finance et l’overdose sera moins grave que pour Londres

    @reactionnaire : vous auriez pu découvrir des endroits très agréables, rafinés, à l’ambiance conviviale.

    Vous parlez des soirées de l’ambassadeur avec les chocolats Ferrero-Rocher ?

  • 83 Arnaud // jan 22, 2009 at 3:05

    @yo

    ne melangez vous pas 2 choses ici?

    l’idee que vous faites sur le materialisme et la crise economique qui va suivre la crise financiere ?

  • 84 Tell54 // jan 22, 2009 at 3:06

    Londres n’est pas le Royaume Uni et la livre n’est pas le seul attrait qui engagent les gens à s’expatrier ou émigrer (la verte Angleterre, la bonhommie et le fair-play de ses habitants en sont une bonne raison) en vous lisant j’en arrive à être fier d’être Suisse, d’ailleurs je vais de ce pas lire la Liberté de Fribourg on line, j’échapperai ainsi au nombrillisme gallican
    Tschüss et n’oubliez pas un sourire n’a pas besoin de traducteur…

  • 85 Fred // jan 22, 2009 at 3:07

    a mac et aux autres Francais typiques qui rigole de la misere des autres…La plupart des Francais sur Londres arrives il y a 10 ans n avaient pas de travail en France; de jeunes etudiants au chomage, des professionels ou autres cadres laches par le systeme Francais. Comme beaucoup d entre eux j ai laisse ma famille, mes amis, ma ville et mon pays pour m en sortir. J aimerais bien rentrer en France car je suis fier de mes racines mais chaque fois je repousse le moment car je sais que je vais tomber sur des cons comme vous. Quand au probleme de parite, ne paniquons pas, la perfide albion est en recession depuis bien plus longtemps que la zone Euro et cette derniere, tristement, va suivre la conjoncture mondiale et sa monnaie va egalement baisser… bref on est tous dans la m…rde !

  • 86 Réactionnaire // jan 22, 2009 at 3:15

    @ yo

    Vous n’avez pas répondu à ma question. Donnez-nous des exemples d’établissements que vous fréquentez à Paris et que vous auriez voulu retrouver à Londres pour pouvoir apprécier votre séjour. Et de quelle durée était votre séjour?

    Dire qu’une ville est nulle et matérialiste après avoir fait une tournée de 5 bars est assez réducteur et simpliste. Il y a tous les styles pour tous les porte-monnaies à Londres et l’offre y est sensiblement plus importante qu’à Paris.

    Au lieu de continuer sur la lancée de vos stéréotypes et vos généralités, essayez de vous expliquer concrètement.

    O.

  • 87 Réactionnaire // jan 22, 2009 at 3:15

    @ yo

    Vous n’avez pas répondu à ma question. Donnez-nous des exemples d’établissements que vous fréquentez à Paris et que vous auriez voulu retrouver à Londres pour pouvoir apprécier votre séjour. Et de quelle durée était votre séjour?

    Dire qu’une ville est nulle et matérialiste après avoir fait une tournée de 5 bars est assez réducteur et simpliste. Il y a tous les styles pour tous les porte-monnaies à Londres et l’offre y est sensiblement plus importante qu’à Paris.

    Au lieu de continuer sur la lancée de vos stéréotypes et vos généralités, essayez de vous expliquer concrètement.

    O.

  • 88 yo // jan 22, 2009 at 3:15

    @Arnaud

    Si, si je mélange les 2 choses car elles sont liées de toute manière. Il me semble simplement que la France était moins matérialiste auparavant et que la transformation libérale mise au point par les anglo-saxons l’a entraînée elle-aussi vers la société bling-bling et la crise actuelle mais avec moins d’effets qu’en Grande-Bretagne

  • 89 Tell54 // jan 22, 2009 at 3:15

    Il faudra réapprendre à cultiver son jardin…L’économie c’est comme le climat; cyclique…donc baisser la tête, courber le dos et…every cloud has a sliver lining, en France en Gb ou ailleurs (même au Zimbabwe, espérons)

  • 90 Arnaud // jan 22, 2009 at 3:24

    @Yo

    Je suis d’obediance Autrichienne sur ce point et donc ne serait pas d’accord avec vus sur les mefaits du liberalisme et du suppose complot anglo saxons.

    je voudrais juste dire que le UK est beaucoup moins liberale que beaucoup le pense. L’Irlande est beaucoup plus liberale que le UK.

    Maintenenant je ne sais pas comment vous comparez vos niveau de materialiste entre pays.
    Ca me semble etre tres difficile. Etes-vous sur que vous ne projetez pas vos prejuge?

  • 91 freddo // jan 22, 2009 at 3:51

    Avec une activité financière qui représente 15% du PIB, le GB va énormément souffrir. Le gagnants seront les anglais qui se sont installés en France.

  • 92 Arnaud // jan 22, 2009 at 3:55

    @freddo

    quel % en France?

  • 93 yo // jan 22, 2009 at 4:19

    @Reactionnaire & @Arnaud:

    Je ne suis pas seulement sorti en boite à Londres, j’ai également été faire en tour en bus à impériale et j’ai constaté la forte présence de chaînes de cafés starbucks et autres : pour moi, c’est un signe de matérialisme. Le passage au privé de différents types d’assurances maladie & vieillesse (des actionnaires se sucrent sur le dos des malades et des vieillards) et l’importance des rentiers actionnaires ou propriétaire en Angleterre en sont d’autres.

    En France, il reste encore un peu de solidarité et par conséquent moins de matérialisme mais pour combien de temps encore ?

    Quant au complot, je peux ici vous révéler les 2 principaux instigateurs : R. Reagan et M. Thatcher

  • 94 Arnaud // jan 22, 2009 at 4:29

    @yo

    mes 2 heros!!!

    donc c’est juste parce que politiquement vous etes pas d’accord que vous jugez les anglais inferieur?

    PS: les starbucks et les chaines sont dans les zones ou le m2 est cher, a londres ou ailleurs. pourquoi? parce que c’est les seules a pouvoir se payer le loyer

    je vous conseil de trainer du cote de bethnal green, clapham, putney pour avoir un peu plus d’authentique….

  • 95 Arnaud // jan 22, 2009 at 4:30

    j’oubliais Brixton ou j’ai vecu pendant 1 an. ce coin la vous plaira, surtout le pub Prince Albert.

    WARNING : ne pas se promener tout seul le long de Cold Harbour Lane. surtout la nuit ….

  • 96 Arnaud // jan 22, 2009 at 4:34

    @yo

    encore un point, vous vous meprenez a mon avis sur la solidarite.

    Il y a beaucoup de charite ici, et beaucoup de donation. Il y avait un article sur VOX a ce sujet.

  • 97 Débo // jan 22, 2009 at 4:36

    Stoke Newington, Highbury & Islington, Stroud Green…
    En bref tous les coins de la zone 2 et de la zone 3 où il y a des vrais gens…

  • 98 Débo // jan 22, 2009 at 4:36

    Stoke Newington, Highbury & Islington, Stroud Green…
    En bref tous les coins de la zone 2 et de la zone 3 où il y a des vrais gens…

  • 99 Bleu Blanc Rouge je suis Francois le Francais // jan 22, 2009 at 4:49

    Ecoutez! Crise ou pas, expat ou pas, nous sommes Français et en ces temps difficiles nous devons nous serrer les coudes au lieu de nous chicaner sur « il ne fallait pas partir »/ »vous êtes aigris de rester ».
    Nous partageons les mêmes valeurs essentielles quelque soit l’endroit où nous sommes et ça n’est pas seulement un positionnement politique droite/gauche.
    En ce point l’Esprit Anglais est supérieur en nous, car si la France est plus solidaire, les anglais sont plus fraternels et c’est surement mieux.

  • 100 yo // jan 22, 2009 at 4:49

    Je ne juge pas les anglais inférieurs. Je considère qu’il se sont bien planté avec leur système économique et j’ai la satisfaction aujourd’hui de ne plus les entendre nous donner des leçons d’économie. Pareil pour ceux des expatriés qui ont cru au mirage.

    Il est vrai qu’en France, puisqu’on a partiellement copié les Anglais, il risque de nous arriver la même chose malheureusement

    Cold Harbour Lane : je retiens le nom…

  • 101 Arnaud // jan 22, 2009 at 4:59

    @yo

    En quoi la France a copier les Anglais? du precis ca serait bien.

    Les raisons de la crises vont etre annalise et debattu pendant des annees. Il est sur que certain ont deja decider qui est le coupable … mais je crois que c’est trop lent pour des commentaires et hors sujet. En plus nous ne tomberons certainement pas d’accord sur le sujet.

  • 102 yo // jan 22, 2009 at 5:22

    @arnaud
    D’accord, nous ne tomberons pas d’accord

  • 103 Alekable // jan 23, 2009 at 3:28

    Cher ADMIN, d’evidence c’est en tant qu »expatrie’ que vous definissez votre statut en GB, ce qui oriente vos opinions en matiere de parite Livre Sterling Vs Euro vers un point de vue tres Franco-francais. Ce titre ronflant d’expatrie ne definie en verite que des individus qui, tout occuppes qu’ils sont a impressionner leurs potes restes en Gaule du recit de leurs hauts faits et gestes en Albion, n’en continuent pas moins de garder les yeux fermement ancres sur la cote Sud de la Manche – qu’ils regagnent avec une regularite Cartesienne a force d’aller-retours en Eurostar. Pour ceux qui, au contraire, ne s’embarassent pas de tels appellations, et se contentent d’etre et se sentir residents Britanniques, peu importe que la Livre perde de sa valeur contre l’Euro, nous n’allons de toutes facons pas depenser nos deniers dans l’Hexagone! Alors pourquoi parler de ‘pauperisation des expats’? Vous ne vous adressez qu’a vous-meme cher ami, et a ces quelques lecteurs qui ont pris le parti de gouter au mode de vie Britannique pendant quelque temps avant de s’en retourner au sein de la Mere Patrie. Tant pis pour vous, et navre pour vos economies en £, ceux d’entre nous qui ont l’intention de continuer leur vie ad lib au Royaume- Uni ne pourraient en etre moins marris.
    PS: Cher Arnaud, votre conseil de caution pour ce qui est d’une promenade nocturne sur Coldharbour Lane me laisse pensif. A moins de ne connaitre du pave luisant des grandes cites europeennes que la chaussee mouillee de quelque ville provinciale de ce Grand et Beau Pays des Rois de France, je crains que ce ne soit que couardise qui emane de vous.

  • 104 Lucie // jan 23, 2009 at 3:28

    @ freddo: je ne suis pas sûre que les anglais installés en France soient tous gagnants dans cette histoire… J’ai vu hier soir un reportage sur les retraités anglais qui sont venus s’installer en Bretagne ou dans le sud. Aujourd’hui, avec la chute de la livre, leur retraite en pounds ne leur suffit plus à vivre en France. Et, avec le mauvais état du marché de l’immobilier, ils n’ont même pas la solution de vendre leur maison et de repartir en Angleterre! Il en est de même, j’imagine, pour tous les expats anglais payés en pounds…

    Je crois que la conclusion de tout ça, c’est que cette crise touche tout le monde, riches et pauvres, anglais et français. Et plutôt que de se disputer pour savoir qui a le droit ou non de pleurer sur son sort, on ferait mieux de se serrer les coudes en attendant que ça passe.

  • 105 liliana’R // jan 23, 2009 at 4:15

    @lulu……je suis à fond d’accord avec toi: SOLIDARITE et ABOLITION de la MONNAIE !!!!!!!!

  • 106 O’ // jan 23, 2009 at 4:33

    Je lis tous ces commentaires et je suis heurtée de tant d’agressivité…quel que soit le côté de la Manche où l’on se trouve (il m’arrive d’être d’un côté où de l’autre), on rêve pas de choses différentes il me semble: avoir un boulot, intéressant si possible, gagner sa vie, avoir une place dans la société, construire son avenir, mettre quelques sous de côtés pour y parvenir(pas forcément s’acheter une maison en diamants !!)…
    Je suis la seule à me dire que deux personnes qui s’insultent presque sur ce blog se sont peut être croisées, voire même parlées à une occasion ou un autre, sans pour autant se sentir à l’opposé de l’autre, ni éprouver autant de rejet …?
    A réagir sur le même blog, on peut déjà penser qu’on a tous quelque chose en commun, non ?

  • 107 Margoth // jan 24, 2009 at 12:14

    Que c’est pathétique de voir ces français en Suisse, Luxembourg, Canada, Allemagne, Royaume Uni… s’appeler expatriés, alors que vous êtes des émigrés qui sont partis voler le travail des autochtones.

  • 108 admin // jan 24, 2009 at 12:45

    @ Margoth. Que votre esprit est bien étroit. Que d’aigreur face aux étrangers vous démontrez. Heureusement que dans les pays que vous citez, les gens sont un peu plus ouverts.

    « Voler le travail des autochtones » … et vous parlez d’attitude pathétique…

  • 109 Morgan // jan 24, 2009 at 6:32

    100!

    Je n’ai jamais vu autant de commentaires!

    En tant qu’Anglais (enfin à moitié britannique – gallois, irlandais – moitié suisse….tschüss, Tell54!) vivant modestement à Londres, j’ai l’impression que les brits vont survivre la récession avec beaucoup moins de colère et d’aigreur que les Français. Puisque à lire les journaux français et les commentaires qui vont avec, il m’est claire que la France est un pays divisé et en colère. Vous vous mettez à insulter n’importe qui pour un rien. Imaginez combien tout va détériorer quand les carnets de command allemands deviendront vides, en partie à cause d’une baisse d’importations hors de l’eurozone, et l’€ commence à en souffrir de façon décalée par rapport aux pays anglo-saxons.

  • 110 admin // jan 25, 2009 at 10:10

    Bonjour Morgan! Ravi de vous lire ! Et oui, je crois que ces sujets là font beaucoup réagir. D’ailleurs, le précédent record était de 170 commentaires, c’est pour le post « le « N’oubliez pas votre pays » de Sarkozy ». http://www.frenchinlondon.com/?p=92

    Plus j’y pense, plus j’ai l’impression que cette question d’être « expatrié » / « immigré » semble importante. Est-ce juste une question de sémantique? Le mot est probablement lourd de sens. A suivre dans un prochain post… :-)

  • 111 spicyhotpot // jan 25, 2009 at 3:18

    Un expatrie est envoye a l’etranger pour mission par son entreprise. En general un cadre sup et qui beneficie d’avantages octroyes par son employeur.
    D’ou l’aura de prestige entourant le terme.

    Comme le terme « emigre » a une connotation negative certains preferent le terme « expatrie » meme s’ils sont emigres… Ah ca c’est dur d’admettre qu’on n’est pas si different que les « bronzes » du tiers monde!

  • 112 Margoth // jan 25, 2009 at 6:47

    Un conseil pour les EXPATRIES (ça me fait toujours autant rire, tellement vous êtes ridicules les émigrés français) faites comme pendant la seconde guerre mondiale et quittez le navire anglais. AH AH AH

  • 113 Morgan // jan 25, 2009 at 9:02

    Salut admin, dans le mesure que la France et le Royaume Uni sont tous les deux dans l’UE, où l’on est libre à circuler et à travailler dans les pays membres, je ne pense pas que la question  »expatrié où émigré » ait beaucoup d’importance. Après tout, en travaillant à Londres vous n’avez pas quitté l’EU. La liberté de circuler est l’un des buts de cette Europe toujours naissante. On est libre de partir en étranger pendant une semaine ou pour de bon. Ceux qui vous critiquent d’avoir quitté la France et qui souvent semblent de vous soupçonner de trahison, n’appartiennent pas à la même Europe; ils semblent vivre dans une idée de l’Europe particulière à la France.

    Cela dit, si tous les Français devraient rentrer, il sera dommage pour Londres. La ville a besoin des étrangers, qui l’ont toujours enrichit. Dommage oui, mais la ville ne vous en voudraient pas s’il faut que vous partiez, puisque c’est une vile ouverte.

    À Margoth, mon grand-père est mort dans les tranchées de France. Faites ce qu’il ne pourrez jamais faire: sortez de la boue!

  • 114 benoit // jan 26, 2009 at 10:03

    Bonjour,
    je ne suis pas un français de Londres, je suis un français qui voudraient depuis la france ouvrir un compte en livre sterling.
    quelqu’un pourraient il me donner des infos.

    Merci

  • 115 admin // jan 26, 2009 at 10:07

    @ Benoit. c’est assez simple. il suffit de demander à son conseiller. C’est en général gratuit. attention cependant aux taux de change pratiqués et aux commissions!

  • 116 Frenchie // jan 26, 2009 at 2:32

    Certains ici feraient croire que les francais habitant au RU se font soigner en France gratis. Non, on paye le prix fort en France. C’est mon choix de me faire suivre par des medecins en France et ca me coute bonbon a chaque fois. Oui, on gagnait plus au RU (plus maintenant avec la parite avec l’Euro), mais on ne peut pas s’y acheter d’appart donc la moitie du salaire passe dans la location ou colocation. Vous en connaissez beaucoup en France qui se tapent 3 or 4 colocataires degueulasses dans un appart crado et froid? En plus, il faut aussi considerer le fait que les retraites britanniques sont quasi inexistantes. Donc, a moins de se plaire culturellement au RU, ce n’est pas vraiment la ruee sur l’or pour les francais.

  • 117 YvanLeVrai // jan 26, 2009 at 3:35

    Morgan, je pense que vous avez oublié une donnée importante.
    Le Royaume-Uni ne fait pas partie de la zone Euro. Et nous sommes, depuis maintenant longtemps, en guerre économique.
    Une guerre sournoise, invisible jusqu’au moment où un pays réussit à endetter trop ses pauvres.
    La responsabilité est clairement celle de l’allié principal du Royaume-Uni.
    Ceci écrit, je vous souhaite franchement, chers Anglais, de retrouver le chemin de la vraie création de richesse.

  • 118 rapha // jan 27, 2009 at 9:49

    mouais expat en GB ou en europe d’ailleurs cela m’a tjs fait rigoler. Pour un cadre habitant paris il est presque plus facile de partir se poser à Londres qu’à Toulouse. Pour avoir étudié dans deux pays nordiques et bossé en UK je ne me suis jamais senti expat en Europe. Le choc des cultures n’existe pas vraiment. Les contrats expat d’ailleurs n’existe plus, du moins pas avec les mêmes avantages qu’auparavant.

    Alors pourquoi y a t il des frs qui quittent la France?
    ben ça ne peut être que pour les sous selon les aigris de forum qui ne conçoivent pas de vivre autre part qu’à ST gyldas des bois.
    ça c’est votre problème les gars si vous n’êtes pas capable de sortir le doigt du cul pour bouger ailleurs. Mais ne venez faire les aigris sur ces forums on trouve de tout à Londres, des barmans comme des traders de haut vol et tout le reste des cadres des infirmières etc… si les traders français représente 5% des 300 000 frs à Londres c’est déjà énorme.

    Perso je suis actuellement en Indonésie sous contrat international, pas de sécu, pas de retraire, un salaire et des avantages qui me permettent un niveau de vie élevé mais pas non plus bling bling. Pourquoi je suis parti de France pour voyager tout simplement voir le monde. il n’y a pas chez les français de l »Ã©tranger un véritable rejet du système comme certains aimeraient le faire croire.
    En revanche moi je suis condamné à rester à l’étranger avec ce contrat bâtard si je reviens en France je ne pourrais plus mettre de sous coté et je n’aurais qu’une petite retraite (perte de trimestre). J’en suis pas spécialement heureux mais j’ai fait un choix et je l’assume. Je sais que ma retraite je dois la préparer de façon active.

  • 119 Pumpkin // jan 28, 2009 at 12:13

    J’ai vécu 6 ans en Angleterre, j’étais prof de langues. Je suis rentrée en France, par pression familiale et aussi par lassitude de mon métier… A la minute ou je suis arrivée a l’aéroport pour partir, j’ai su que je faisais une grosse erreur. Et ca s’est révélé vrai. Je ne critique pas la France, mais je ne pouvais plus y vivre. J’en suis assez vite repartie et je suis actuellement dans un pays de l’est, j’ai changé de voie professionelle et je suis heureuse. Cela dit, je voudrais rentrer en Angleterre dans un an. La situation la-bas n’est effectivement plus ce qu’elle était quand je m’y suis installée en 2000, mais c’est un choix fondé sur la culture et le mode de vie plutot que sur la situation économique.
    Je ne veux certainement pas porter de jugement sur les personnes qui n’ont jamais émigré, cela convient a certains et pas a d’autres… j’ai personellement toujours su que je ne ferais pas ma vie en France. Et oui, on perd des avantages (sécurité sociale et autre) mais ce que l’on gagne est immense.

  • 120 Antonio M // jan 29, 2009 at 5:22

    BRAVO! Pumpkin

  • 121 Morgan // jan 30, 2009 at 8:19

    Puisque j’ai parié que la livre va se stabiliser à 1€20 dans 2 mois (pas à cause de la bonne santé du Sterling, mais plutôt à cause d’une maladie qui n’a pas encore attrapée l’Allemagne… ) je note que le taux d’échange est actuellement à 1€12850. Little by little…

  • 122 floflo // jan 31, 2009 at 10:56

    bonjour à tous! je pars en angleterre à Londres (en février 2009) pendant une semaine, dans le cadre de ma scolarité. pouvez vous me renseigner si ça vaut le coup d’acheter des vêtements là bas, au niveau des prix etc. J’ai entendu que la livre sterling baissait depuis quelque temps par rapport à l’euro, et donc j’aurais aimé savoir si en ce moment, ça vallait le coup de remplir sa garde robe =) . Je ne suis jamais aller à Londres, et donc ne connait pas les prix en général, si vous pouviez me faire une comparaison avec Paris, ça m’aiderait. (toujour en ce qui concerne les vêtements. Je vous remercie à tous, et attends vos réponse.. à bientôt =)

  • 123 Morgan // jan 31, 2009 at 11:27

    Salut floflo, je porte actuellement un jean acheté à Primark pour £5.00. Mais je doute que des vêtements achetés aux magasins hard discount vous conviendrez !! Je vous conseille un petit tour des sites internets, partant de vos marques/magasins préférés. Souvent en changant l’adresse .fr en .co.uk ou .com, vous trouverez les sites homologues anglaises. Ajoutez environ 10% aux prix en £ pour trouver les équivalents en €.

  • 124 floflo // fév 1, 2009 at 4:27

    Bonjour Morgan, Merci de vos conseils, je vais aller faire un tour sur le net =) .
    Si vous connaissez Londres, je serai ravi que vous me donniez des conseils à propos des endroits ou aller pour faire du shopping..
    merci d’avance

  • 125 Allan // fév 1, 2009 at 10:48

    Bonjour Morgan

    J’ai trouver ton blog sur le net et tient à te féliciter pour celui ci qui est très sympathique et ouvert d’esprit.

    Moi,j’aurai une question.

    Je suis passionné par le vin et achète en Angleterre à « Fine+Rare Wines Limited »Pall Mall Deposit, 124-128 Barlby Road,
    North Kensington, London W10 6BL
    et j’aurai aimer savoir s’il est plus intéréssant d’acheter en direct, donc làbas, car je trouve qu’en se moment la livre bien repris en hausse par rapport à l’euro et cela est plus cher qu’avant ?

    Je te remercie de ta réponse

    Allan

  • 126 Morgan // fév 3, 2009 at 4:14

    Hello again, floflo,

    Il serait peut-être mieux d’attendre l’avis des lecteurs français sur ce site (je suis un homme assez âgé) mais en centre-ville, à Oxford Street/Regent Street et environs, il y en a pas mal de magasins; je suis sûr que vous y trouverez quelques  »bargains. » Sinon, si vous préférez éviter les foules, presque chaque Borough (Conseil d’administration) aura son shopping centre, où se trouve à peu près les mêmes chaines de magasins. Ensuite, il y a des marchés assez intéressants.

    J’espère que votre petit séjour se passe bien.

  • 127 admin // fév 3, 2009 at 7:00

    @ Merci Allan pour les compliments sur le site. Je suis sur que Morgan est aussi ravi.
    Amicalement à tous les deux.

  • 128 Morgan // fév 3, 2009 at 7:10

    ;-)

  • 129 Allan // fév 3, 2009 at 9:44

    :-)

  • 130 mitch // fév 5, 2009 at 2:21

    salut a tous.
    moi qui suis un simple travailleur emigre qui va bientot rentrer dans la mere-patrie, j’ espere que les commentaires insultants envers les francais de l’ etranger ne sont pas le reflet de ce qu’est devenu l’esprit francais.
    Ca fait peur. Rassurez-moi svp.

  • 131 Marco // fév 5, 2009 at 2:32

    Je suis morfondu par la violence des commentaires ici-bas.
    L’Europe est une zone de libre circulation. Les règles y sont asymétriques et nécessite en conséquence pour les organismes vivants qui s’y déplacent, s’y nourrissent et s’y reproduisent une adaptation constante et adapté au lieu géographique précis ou ils se trouvent.
    J’ai un peu de mal en particulier avec les quelques aigris qui éructent ici leur petitesse morbide avec toujours cette même répétition prévisible. La même faune de nazes qui se contaminent et s’auto-reproduisent à travers les époques. J’avais un voisin du-dessous comme-ça.
    J’espère M. Admin que vous continuerez votre blog que je lis de temps à autres parce que ayant moi-même habité cette étrange contrée humide pendant de longues années. J’en garde la mémoire d’un pays qui m’a permis de sortir de ma condition minable et d’accéder a une vie familiale épanouie.
    Si je l’avais quitté finalement c’est que je subodorais un peu déja le parfum de l’enrichissement sans cause qui allait retomber en soufflé raté. Des billets poupres avec des profils « royaux », des prix chers, mais avec cet argent duremment gagné et économisé sous par sous qui avait-il à acheter finalement en Albion? Rien. Des gadgets, des cages à lapin et de la vanité, beaucoup de vanité. J’ai passé mon chemin. A temps, semble t’il.

  • 132 Léolo // fév 5, 2009 at 2:49

    Le retour au pays est un choc. La crise française est tout aussi violente mais diluée et moins visible parce que permanente depuis des années. le « modèle » français ne tient que parce que la majorité de la population vit de transferts divers de l’état – fonctionnaires, retraités, inactifs. Si vous ne faites pas partie de ces catégories, je déconseille un retour en France en tant que demandeur d’emploi – d’autant que le logement social est inexistant. Ah oui, il y a aussi la nouvelle mentalité française – si, comme moi, vous avez quitté la France il y a plus de dix ans, attendez-vous à un choc. L’agressivité et la vulgarité partout. J’ai pour ma part tenu 9 mois en France et je suis reparti – en Allemagne cette fois…

  • 133 Léolo // fév 5, 2009 at 2:49

    Le retour au pays est un choc. La crise française est tout aussi violente mais diluée et moins visible parce que permanente depuis des années. le « modèle » français ne tient que parce que la majorité de la population vit de transferts divers de l’état – fonctionnaires, retraités, inactifs. Si vous ne faites pas partie de ces catégories, je déconseille un retour en France en tant que demandeur d’emploi – d’autant que le logement social est inexistant. Ah oui, il y a aussi la nouvelle mentalité française – si, comme moi, vous avez quitté la France il y a plus de dix ans, attendez-vous à un choc. L’agressivité et la vulgarité partout. J’ai pour ma part tenu 9 mois en France et je suis reparti – en Allemagne cette fois…

  • 134 mitch // fév 5, 2009 at 2:58

    Bon, me voila prévenu. Merci.
    Ma douce est fonctionnaire en dispo pour le moment, ça atténuera peut-être le choc
    Sur l’ agressivité et la vulgarité, je me disais qu’internet était un miroir déformant…
    On peut toujours repartir si la réadaptation est vraiment trop difficile.

  • 135 Stanislas // fév 13, 2009 at 8:48

    Bonjour,
    Je viens de découvrir ce blog et je viens de m’apercevoir que je ne suis pas le seul à avoir acheté une défonceuse Bosch en Angleterre :-)
    Dans mon cas c’est la GMF 1400 CE :

    http://cjoint.com/?cpvVtPTwrT

    Et maintenant je vais acheter une petite fraiseuse :-) )

  • 136 moi // juin 22, 2009 at 11:45

    lol, les français ne sont pas plus agressifs, ceuxqui ont posté ici est juste con , et les cons en France il existe depuis bien avant la naissance de Vercingetorix.:p, et pis c’est aussi la faute aux média français qui nous ont bassiné pendant des années sur le modèle anglais, « regardez ces anglais qui réussissent alors que vous français vous êtes si nuls! » ou « regardez ces français qui travaillent à Londres et qui réussissent et vous vous êtes nuls! votez sarko!:p », du coup de voir Londres chuter et la crise s’abattre sur les anglais c’est un peu la revanche du cancre sur le premier de la classe, ça fait plaisir même si c’est pas bien de se réjouir du malheur de son voisin , surtout qu’en plus on va y passer aussi (et plus durement).

    Non, c’est bien les français qui voyagent et ensuite qui reviennent pour faire profiter de leur expérience aux français qui n’auront jamais la chance de sortir de leur provinces (comme moi T_T) et aux jeunes surtout.

    Par contre ce que je n’aime pas c’est quand on dit que la France s’est nuuullle!!! et que les autres pays sont tellement plus ouvert, plus cool, plus je ne sais quoi. Je suis ouverte à la critique mais pas adepte de déclinologie, du « c’était mieux avant » et autres « french bashing ».

  • 137 moi // juin 22, 2009 at 11:52

    La crise c’est pas la faute aux anglais, c’est la faute aux banquiers!
    Je délire.

  • 138 Ricco // sept 29, 2009 at 4:13

    Pour moi qui bosse en GB et qui touche son salaire francais, c’est le reve, mon salaire a pris 20% en 6 mois !!! Mais ca reste quand meme inquietant, heureusement, je ne suis plus la pour longtemps !! Mais les anglais pour une fois, ils auraient du arreter de faire les eurosceptiques et se mettre a l’euro des le debut au lieu de faire leur beau avec leur £ quand tout allait bien, maintenant, faut pas pleurer, le vent a tourné !!

  • 139 Mohamed // déc 24, 2009 at 1:44

    J’etais a Londre l’an dernier pour chercher du boulot, j’etais choque, l’economie tournait au ralenti et en tant que francais, on n’a moins de chance qu’un britanique, donc je ne suis pas reste. Mais pas de chance, en france c’est pareil, pas de boulot, c’est la catastrophe. Mais au moins en France, j’ai des amis. Je ne retournerai pas en Angleterre et je ne conseille pas pour le moment.

  • 140 fred // jan 14, 2010 at 3:51

    Oula, c’est impressionant les reactions, … bref moi je suis rentré en France et me demande que faire avec mon compte anglais, j’ai pas l’intention de revendre des fraiseuses …etc pour compenser la chute de la livre. Meme si je l’ai deja pratiqué un peu avec d’autres articles, ca prend trop de temps. Alors je vais laisser mon compte la bas et voir un peu mais pas indefiniement, peut on reellement transferer en France en restant en £ et attendre une eventuelle remontée ??? sinon, la France c’est bien, Londres aussi, c’est juste !! tres !! different. Allez y si ca vous tente et rester en france sinon, pas la peine de se traiter comme ca. pour la mentalité francaise: arretez de montrer du doigt ceux qui veulent faire de l’argent, on veut tous en faire, et si ca ne marche pas c’est une bonne experience de toute facon.

Réagissez a ce post! (les commentaires avec liens seront systematiquement moderes ainsi que les propos injurieux, diffamatoires, racistes ou hors sujet.)