French in London – le blog des Francais de Londres header image 2

Pour vivre (riche et) heureux, faut-il vivre caché ?

octobre 1st, 2008 · 24 Comments

piggy bank french in london

Ironie de l’actualité (à peine mise en scène), la Une de Métro ce matin comportait deux titres. L’un nous apprenait que pour la première fois depuis 1958, les Britanniques dépensent plus d’argent qu’ils n’en gagnent. Comprenez qu’à l’aune d’une possible récession, on commence à tirer sur ses économies… pas franchement une bonne nouvelle dans un pays où la plupart des gens vivent déjà à crédit!

L’autre titre était plus trivial mais pas moins symbolique. On y voit une jeune fille sabrer une bouteille de champagne. La jeune fille, c’est Ianthe Fullagar. Pas de panique, c’est une sombre inconnue. Elle est juste « someone who’s actually getting richer » (titre de la photo).

A 18 ans, Ianthe a gagné 7 millions de livres à l’EuroMillions. Une jolie somme qui ne ferait pas chavirer nos amis banquiers de la City avec leurs bonus (quoique cette année…) mais pour une étudiante qui a joué deux fois dans sa vie au loto, c’est évidemment quelque chose! L’histoire veut qu’à l’annonce du 14, du 29, du 31, du 33, du 37 et des « lucky stars » 1 et 2, elle a crié tellement fort que son chien est venu lui mordre les fesses.

L’article en page 7 proposait deux photos : l’une de Ianthe et de sa mère et l’autre de Chomp, son chien. On apprenait qu’elle comptait aussi partager l’argent entre sa famille, ses amis (certainement beaucoup plus nombreux désormais) et l’achat d’une Ford KA. La petite a de la suite dans les idées.

Si je vous raconte ça, c’est que cette couverture du Métro vient faire écho à une dépêche AFP que j’ai lue il y a 2 jours. On y apprenait que certains millionnaires français du loto s’inquiétaient de la crise actuelle. Ils avaient été interrogés anonymement lors d’un déjeuner de la Française des Jeux à Paris. Anonymement…

Eh oui, car en France, les gagnants du Loto (comme les perdants d’ailleurs) restent le plus souvent anonymes. Ah, vous pourrez toujours voir au 13h de Pernaut un reportage sur le bar PMU de Saint-Savinien sur Charente où une femme (simple et très gentille) a gagné 45 millions d’euros mais cette femme ne fera jamais la Une des journaux avec un énorme chèque en carton comportant plus de zéros que le plan Paulson…

Comment expliquer cette différence ? Les Britanniques sont-ils moins pudiques quand il s’agit de parler d’argent ? Considèrent-ils qu’ils ne risquent rien à exposer leur vie aux tabloïds (quelques minutes de gloire, la grande classe…) ?  Les Français chanceux espèrent-ils pouvoir tromper le fisc en évitant la publicité ? La Française des Jeux a-t-elle un service de com’ qui incite les gagnants à rester discrets et à n’accepter que les invitations de Jean-Luc Delarue une fois tous les cinq ans pour dire comment ils ont geré/dilapidé leur argent ?

Ça me rappelle en tous cas l’excellent film « Ah si j’étais riche » où Aldo (Jean-Pierre Darroussin) gagne au loto à la veille de son divorce. Bien qu’immensément riche, il ne dit rien à personne et continue de vivre comme un pauvre. Petit extrait qui me fait toujours autant rire…!

Tags: Finance / Money · Insolite · News / Actu · Vivre à Londres

24 responses so far ↓

  • 1 Meuhmeuh // Oct 2, 2008 at 3:17

    La raison est tout simplement que les Français sont jaloux de la réussite des autres ! Qui a envie de faire savoir qu’il a gagné au loto sachant qu’il va probablement déclencher une avalanche de réactions négatives de gens dépités, se découvrir tout un tas de vrais faux amis ou pire risquer de se faire braquer ?
    Déjà qu’on ne peut pas s’acheter une voiture neuve sans s’attirer de mauvais regards alors gagner au loto !

  • 2 yaka // Oct 2, 2008 at 3:43

    En Grande-Bretagne je ne sais pas (à part l’Ecosse 😉 ), mais en France les gagnants craignent surtout d’être assaillis par un floppée de nouveaux amis, dans le besoin, qui n’etaient avant que de vagues connaissances?

  • 3 Manu // Oct 2, 2008 at 3:55

    J’ai vecu et en France et en Angleterre, et il est clair que le rapport a l’argent est completement different.
    En France, il est mal vu d’etre riche, du coup les riches restent discrets.
    A Londres, quand des gens apprenaient que je gagnais tres bien ma vie, ils me felicitaient et etaient content pour moi. En France ce ne sont que des reactions negatives, comme quoi c’est ecoeurant, c’est une honte et je ne le merite certainement pas…
    Deux mentalites bien differentes !

  • 4 admin // Oct 2, 2008 at 4:34

    Il est certain que c’est une histoire de mentalité. Le débat n’est pas loi de celui qu’on a eu ici même concernant les « Charities ». En Angleterre, il n’est pas honteux de dire qu’on soutient telle ou telle cause et tout ce qui touche aux oeuvres de charités est bcp plus développé.

  • 5 Eric // Oct 2, 2008 at 7:16

    En France, à moins de s’expatrier en Belgique, le credo des riches,(qui à en croire F.Hollande, sont ceux qui gagnent 4000 Euro par mois) c’est pour vivre heureux vivons cachés……ou à une frontière.

  • 6 admin // Oct 2, 2008 at 7:24

    Riches à 4000€… je trouve cette vision un peu petite. François Hollande est donc très riche car il touche déjà 6 952 € avec son poste de député… !!

    notez que si vous gagnez 4000 euros par mois à Londres, mieux vaut ne pas avoir une famille à charge…

  • 7 Eric // Oct 2, 2008 at 9:26

    le propos date de presque 2 ans maintenant durant la dernière campagne présidentielle.

  • 8 perseus // Oct 3, 2008 at 7:51

    En meme temps avec ma femme c est ce qu on gagne (4000 euros par mois) a 2 avec 2 enfants et je m estime plutot dans les gens qui ont de la chance.
    On peut se payer des vacances, , on va au resto de tps en tps, les enfants feront des etudes…
    Tout le monde ne peut pas en dire autant, regardez autour de vous!!! Un peu plus loin que vos amis bobos!

  • 9 Anne // Oct 3, 2008 at 9:00

    En France la roue ne tourne jamais. La réussite est prévue et inscrite dans les gènes de certains. Regardez par exemple, pour ne citer que ce domaine, le milieux artistique: nombre de personnes travaillant dans le monde du spectacle que l’on considère comme talentueuses, en y regardant de plus près quelques coincidences sont troublantes…
    Cela pourrait justifier la jalousie en France, mais le plus étonnant est que la jalousie l’envie sont plus flagrantes chez ces mêmes personnes qui ne sont pas les plus démunies.

  • 10 Morgan // Oct 3, 2008 at 8:24

    Cette différence serait-il liée à la Révolution ? Vivre comme un roi serait peut-être plus faisable dans une monarchie (sil l’on a de l’or, bien sûr) que dans la République. A l’époque, on avait interêt à cacher sa richesse.

  • 11 admin // Oct 3, 2008 at 11:37

    La Révolution… J’ai toujours une appréhension à me référencer à la Révolution. J’ai toujours l’impression de me trouver dans un bouquin de Ted Stanger où il expliquerait pourquoi les Français sont comme ci ou comme ça… mais après tout, vous avez probablement raison Morgan, c’est certainement un biais dans l’éducation française au sens large. Peut-être aimerais-je seulement que ça le soit moins.

    En même temps, avoir des dirigeants politiques qui fustigent les « riches à 4000€ par mois », ca n’aide pas…

    Ne pourrait-on pas chercher une autre explication vers un système qui a voulu concilier une certaine forme de libéralisme avec une autre forme d’égalité dans tout (cf. la sécu dès les années 50 version De Gaulle). Les velléités égalitaires n’empêchent pas l’homme de rester homme et d’envier son voisin.

  • 12 Eric // Oct 4, 2008 at 8:29

    C’était un propos de campagne….et il avait pour but de rallier les éléments de le gauche « dure » à la campagne de Ségolène Royal.

    Il n’en reste pas moins que considérer qu’une famille est riche avec 4000 Euro est un non sens. Il y a une marge entre le « bien vivre », comme l’evoque Perseus , et l’opulence.

  • 13 Lux // Oct 4, 2008 at 11:07

    Pour moi la réponse est simple : les français aiment ceux qui ont de l’argent, pas ceux qui en gagnent.

  • 14 admin // Oct 4, 2008 at 11:24

    Eric, je me souviens bien de cette déclaration. Elle me paraît juste extrêmement déplacée et je pense que ce type de prises de paroles entretiennent une cassure entre ceux qui gagnent peu et ceux qui gagnent plus. A quoi bon, s’il devient honteux de gagner plus…

    Lux, vous avez probablement raison. C’est étonnant comme les milliardaires sont respectés en GB alors qu’un mec comme Vincent Bolloré est jeté aux ordures. Qui est seulement au courant de la manière dont Bolloré a repris son groupe familial au bord de la faillite pour en faire un géant mondial ? Est-ce un crime d’entreprendre et de réussir ??

  • 15 My2cents // Oct 5, 2008 at 11:26

    en France on a une maxime qui dit « il n’y a pas de grosse fortune honnête ». et cette maxime n’est pas sorti ex nihilo.
    au 19é siècle la Revolution Industrielle n’a été possible que grace aux plus faibles : les enfants, les pauvres, les prisonniers. on a utilisé des enfants de 4/5 ans dans les mines, on a utilisé des prisionniers pour travailler et c’etait gratos, les prisons de france etaient des usines geantes sans que cela coute 1 centime aux patrons. c’etait tout benef pour eux.
    par ailleurs faut pas oublier que les doctrinaires du liberalisme comme du socialisme sont français. pour le libéralisme : françois Guizot, Benjamin Constant et même Alexis de Tocqueville. pour le socialisme Louis Blanc dans son monument « Histoire de 10 ans » en 10 tomes, y’a toutes les idées socialistes. et tout cela bien avant Marx et Hengels. c’etait 1ere moitié du 19è siècle. d’ailleurs Marx lui même a écrit les manuscrits de 1848 suite a la revolution de 1848 en France.
    on a tous lu Balzac et Zola on sait ce que les ravages du liberalisme on fait au 19è siècle. mais on a aussi lu Dickens par exemple et on sait que c’etait la meme chose en Angleterre. la difference c’est que les voix se sont élevés en en France plus nombreuses, plus structurées et plus fortes qu’ailleurs pour dénoncer « l’exploitation de l’homme par l’homme » comme dirait l’autre 😉 et du coup on a eu plus de revolutions sociales en France qu’ailleurs. et du coup encore ces revolutions ont introduit des droits en France plus qu’ailleurs, l’interdiction du travail gratuit (comme avec les prisonniers) tout travail merite salaire, l’interdiction du travail de nuit, l’interdition du travail des enfants, un jour de repos obligatoire (le repos dominical) le droit syndical, le droit de grève, la reduction du temps de travail. sans parler des autres droits, le droit de vote (1848) c’est important car avant c’etait le droit censitaire, seul les riches pouvaient voter donc forcement c’etait toujours le statu quo en leur faveur. et le droit a l’education pour tous (l’ecole de Jules Ferry) gratuite, publique, obligatoire etc. etc. ce qui a permis l’ascension sociale pour certains et c’etait pas negligeable a l’epoque qu’un fils de paysan devienne instituteur c’etait la grande claaaasse !

    Bref, au 19è siècle la France etait le laboratoire grandeur nature autant du libéralisme que du socialisme voire du communisme. on n’a pas arreté le liberalisme, mais on s’y etait solidement opposé avec pour resultat les acquis sociaux obtenus pour le tempérer. et ça a continué au 20è siècle avec la sécurité sociale, les congés payés, la semaine de 40 heures, le droit du travail.
    ce qui ne s’est passé nulle part ailleurs, dans aucun pays industrialisé/capitaliste, à part la France.

    en France les Révolutions ont scandé l’Histoire de France et reviennent regulièrement comme les Olympiades, LOL. la Révolution Fançaise, les revolutions de 1830, 1848, 1871 et le Front Populaire, 1936.

    durant son Histoire mouvementée, la France a etabli une ethique du travail et du travailleur en valorisant le travail et le travailleur versus le patron qui exploite et ramasse les dividendes (comme c’etait vraiment le cas au 19è siècle)

    sans compter que la France est Catholique avec son corrolaire la culpabilité. Tandis que l’Angleterre avec son background protestant ou encore les US franchement protestant, n’ont aucun scrupule a afficher leur reussite ; c’est l’ethique meme du protestantime (a l’occasion on peut relire Max Weber) tandis qu’en France la cupabilité catholique ne cesse de taroder tout le monde.

    forcément tout ça laisse des traces. un peuple est façonné par son Histoire et sa Civilisation.

    @+

  • 16 Eric // Oct 5, 2008 at 2:35

    C’est une analyse pertinente et historiquement vrai. Mais les mêmes causes produisant les même effets, nous devrions assister à une desaffection britannique du modèle libérale industriel: la révolution industrielle anglaise et ses corollaires (ultraurbanisation, pauperisation de la masse « laborieuse », hygiène de vie…….L’East End, Liverpool, Manchester en furent les parfaits exemples) furent tout aussi brutale que son équivalent français. De plus même si le travail et la réussite sociale sont des valeurs phares du protestantisme, Weber parle même d’election (élévation spirituelle) par le travail et fait de la réussite le moteur du lien social, pas plus l’UK que la France d’aujourd’hui ne sont des pays très pratiquant de leur religion « historique » respective.

    Je pense qu’en France l’argent en lui même ne fait pas peur…..ce qui effrait c’est son utilisation potentiel dans un certain cadre (pouvoir occulte, achat de privilèges, pouvoir politique, je pourrai continuer la liste encore très longtemps) j’en veux pour exemple le battage que l’ont fait lorsque l’on voit des puissants trop près de grosses fortunes Françaises. J’en veux pour preuve le developpement de grand groupe coopératif comme le crédit agricole, Candia, le Crédit mutuel, Terenna ou d’autres enormes entités qui générent un profit plus que conséquent et qui sont pourtant parfaitement admis par la population car si cesgroupe font des bénéfices, ces bénéfices sont utilisés toujours selon la population française, pour le bien de tous (primes, CE…….j’en passe) ….c’est tout du moins qque chose que je vis au quotidien en tant que DG d’un groupe Coopératif.

  • 17 Morgan // Oct 5, 2008 at 5:58

    Eric, il faut aussi tenir en compte que l »’ultraurbanisation » a commencé bien avant la révolution industrielle au R-U. La dérive vers les grandes villes britanniques était en partie l’effet de la révolution agriculturelle qui la précédait. Cette évolution démographique s’est produite avant que les grands mouvements sociaux ne pouvaient s’établir et elle n’a pas de vrai homologue français. (Cela explique en partie nos différences éternelles sur la CAP 🙂 )

    Pourtant, ce qui est frappant c’est que les dévéloppements sociaux ont pu se produire sans révolutions au R-U. Par exemple, les Factories Acts de 1802, 1833 et 1844, qui amélioraient progressivement le lot des enfants travailleurs, et l’introduction de l’éducation universelle et gratuite aux années 1880. En plus, ces avances ont été souvent soutenu par des libéraux. ( »Libéral » ne signifiant pas la même chose dans les deux langues)

    Il paraît que nos seigneurs ont su plier aux exigences des radicaux avant qu’ils ne perdent leurs têtes. On dirait qu’ils ont fait juste assez, peut-être à l’instar de la Magna Carta de 1215, afin de rester en pouvoir…

  • 18 lucie // Oct 6, 2008 at 10:56

    Révolution agriculturelle!!!
    Les amis, ce n’est pas parce que vous vivez au UK qu’il faut « en perdre votre latin »…

  • 19 Morgan // Oct 6, 2008 at 1:07

    Désolé, mauvaise traduction de ma langue maternelle:  »agricultural revolution ».

    En fait, si c’est la seule faute remarquable, j’en serais assez fier. Essayez-la à l’envers, lucie

  • 20 admin // Oct 6, 2008 at 2:08

    « Agriculturelle », mot compte double 🙂

  • 21 Morgan // Oct 6, 2008 at 2:40

    Alors, deux points sur mon permis d’écrire…c’est dur 🙂

  • 22 Ben // Oct 8, 2008 at 3:49

    A mon avis c’est plus pour eviter l’arrivee de milliers de « nouveaux amis » que les gagnants francais se cachent. Ou des voleurs qui sait?

    Je parlais du Antiques Roadshow (genial programme tele sur la BBC ou les gens sortent leur vieilleurie des greniers et les font expertiser – et bien sur elles valent des fortunes) avec ma mere l’autre jour, et elle m’a repondu « Mais apres une fois que t’es passe a la tele, tout le monde va le savoir que tu as une commande a £5000, c’est facile de te la faire voler! »

    Vois le thinking process!

    Au fait tu devrais trop faire un article sur ce bon vieux Antiques Roadshow!

  • 23 Ben // Oct 8, 2008 at 3:50

    Je voulais dire une commode, pas une commande, bien sur… sorry!

    My point was donc que pour les Francais c’est un peu comme tempting the devil.

  • 24 Javi // Oct 15, 2008 at 10:33

    Ben à 4000€ par moi, oui, on est riche… si on comprend par là qu’on n’a pas de problème financier majeur. Perso, je gagne moins, de loin, et je me considère comme riche, car largement au dessus du revenu médian français.

    Faut arrêter de croire qu’un CDI cadre payé correctement est pauvre, la pauvreté, c’est d’avoir un môme, d’être intermittent du spectacle ou intérimaire, et d’avoir un seul salaire dans le ménage. 4000€ c’est royal. Même à Paris (j’y habite)

Réagissez a ce post! (les commentaires avec liens seront systematiquement moderes ainsi que les propos injurieux, diffamatoires, racistes ou hors sujet.)