French in London – le blog des Francais de Londres header image 2

Est-ce la fin du rêve britannique?

avril 16th, 2008 · 62 Comments

rêve britannique french in london

Il est temps de rétablir quelques vérités. Oui, le Royaume-Uni est un pays dynamique dont l’économie est « résistante et fondamentalement solide » (dixit Gordon Brown) mais les belles années sont probablement déjà loin… J’invente rien. Il suffit de compiler quelques chiffres pour s’en rendre compte.

Croissance fragile. Le bon côté des Britanniques, c’est qu’au moins, ils ne font pas semblant. Alors que Christine Lagarde continue de bluffer sur la croissance française (« promis, on aura 2% de croissance en 2008… »), le chancelier de l’Echiquier (alias ministre des finances en GB) n’en fait pas mystère. Il a récemment révisé à la baisse la croissance 2008 entre 1,75 et 2,25%. On est bien loin des 2,5 à 3% envisagés quelques mois plus tôt.

Alors oui, (et je vois déjà les mauvaises langues me tomber dessus), vous me direz que l’environnement économique mondial a changé et qu’il est désastreux. La crise financière de l’été a laissé place à une fracture dans ce qu’on appelle « l’économie réelle » (la vraie vie, quoi) mais les fondamentaux du modèle anglais semblent touchés.

La finance et l’immobilier en danger. Le cocktail est acide pour les observateurs. Les deux piliers de l’économie britannique sont grippés. La crise du crédit a restreint les transactions immobilières, ce qui a provoqué la chute des prix. En mars, la chute est même supérieure aux attentes des analystes.

Certes, les maisons dans certaines villes comme Londres sont toujours surévaluées, mais les acheteurs se font plus rares. Voilà qui réduit les revenus et les placements financiers. Or, la finance, c’est un emploi sur 5 en Angleterre et entre 10 et 20% du PIB.

Alors quand la liquidité manque et que les dépréciations s’accumulent dans les banques, c’est l’emploi du secteur qui trinque. Selon la presse, rien que dans la City (bastion de la finance mondiale) entre 30.000 et 40.000 postes devraient être supprimés dans les prochains mois!

Le chômage en trompe l’oeil. Voilà qui ne devrait pas arranger les chiffres de l’emploi. Car même si les statistiques font pâlir d’envie des pays comme la France (5,2% de chômeurs), la réalité n’est pas aussi douce le long de la Tamise.

Selon un (excellent) dossier de Challenges, le système britannique ne compte pas les travailleurs invalides (2,8 millions de personnes) et 4,5 millions de britanniques sont sans qualification. Certainement une des raisons pour lesquelles les plans de retour à l’emploi, via des boîtes privées, se révèlent moins durables que prévu.

Une monnaie de moins en moins forte. Reste un dernier élément qui fait glousser la plupart des Français habitant en Angleterre. livre sterling french in london Souvenez-vous, la livre sterling a violemment perdu de sa valeur. Hier à 1€50, elle est aujourd’hui autour de 1€25 (voir le graphique des Echos).

Ça veut dire qu’en un an et demi, un Français payé en livres a perdu au moins 15% de pouvoir d’achat en euros. Un mouvement qui ne devrait pas s’arranger alors que la banque d’Angleterre est dans un cycle baissier de ses taux directeurs. Elle a déjà baissé le loyer de l’argent la semaine dernière en passant de 5,25 à 5%.

Tout ça avec une conséquence inattendue. En janvier dernier, le Financial Times titrait sur le recul de la Grande-Bretagne en termes de produit intérieur brut. Selon le quotidien éco, le PIB français est repassé au-dessus du PIB britannique, grâce à la forte dépréciation de la livre par rapport à l’euro, redonnant à la France le rang de 5e puissance économique mondiale, un rang perdu en 1999.

C’est mécanique mais ça fait quand même plaisir, non? 🙂

Tags: Editorial / POV · Finance / Money · News / Actu

62 responses so far ↓

  • 1 Sailyne // Avr 16, 2008 at 10:39

    Plaisir je ne sais pas, mais ça fait du bien à l’égo chauvin !!

    En tout cas, si la livre continue de baisser comme ça, on va devoir rentrer au bercail.

    J’espère que notre président se rend compte de ce genre de chose et qu’il va enfin arrêter de dire que l’Angleterre est un modèle pour la France !

  • 2 Cedric // Avr 16, 2008 at 11:28

    Thomas More nous aurait il trompé? L’Angleterre ne serait donc point Utopia. Damned… Et moi qui pensait avoir atteint le bout de ma quête. Tant pis, vu que la dépréciation de la Livre n’est perceptible que lors de sa conversion en Euro, je reste calfeutré dans mon chez-moi, je ferme les volets, et j’attends patiemment que ça passe… Pour vivre heureux, vivons couchés. Bonne nuit donc!

  • 3 Arnaud // Avr 17, 2008 at 6:23

    Il me semble que la fine de la bulle immo est une bonne nouvelle. Tout l’argent qui etait investi dans l’immo va pouvoir aller dans des services utiles!
    Et le prix du logement baisse !

    Ca veut dire aussi moin de congestion dans le Tube. Tout benef.

    Pas le temps de developper sur l’emploi, seulement que c’est bien connu, pas nouveau et en soit ne veut pas dire gd chose.

    PS: La France va aussi avoir mal aux dents, mais comme d’hab ca prendra plus de temps.

  • 4 Arnaud // Avr 17, 2008 at 10:20

    Sur « La finance et l’immobilier en danger »

    D’ou vient ce chiffre de 20%, c’est pas la premier fois que je le vois, mais il me semble que ca concerne aussi les assurances, et d’autre service.

    Cependant, un des grand atout du RU c’est la flexibilite du mache du travaille, ce qui va grandement facilite le reajustement. A noter que beaucoup de personnes des pays de l’est travaille dans l’immo et vont pour une grand part retourner dans leur pays d’origine.

    Tous les jours il y a des milliers d’emplois detruit, ca fait pas la une des journaux, ca fait partit de l’activite economique, deplace la main d’oeuvre vers les secteurs ou elle plus utile.

    Sur « Le chômage en trompe l’oeil. » je redirige chez vonric
    http://vonric.blogexpat.com/blog/propositions/2007/09/16/le-chomage-au-royaume-uni-6-fois-plus-lev-que-les-chiffres-officiels

    a lire les commentaires ou on a eplucher les stats.

    et ne pas oublier qu’en France le chomage est masque aussi, et dans une plus grande mesure.

    Le chiffre du chomage est pas vraiment considere comme le meilleur indicateur par bp, le temps pour trouver un emploi serait plus approprie.

    Sur « Une monnaie de moins en moins forte »
    C’est pas cool pour mes vacanes a Corfu, mais sinon l’impact est mineur. Je paies mon loyer en GBP pas en Euro. C’est aussi une valeur d’ajustement pour le RU, possibilite qui est reduite en France, euro oblige.

    enfin regardez http://media.ft.com/cms/73e63a9a-058d-11dd-a9e0-0000779fd2ac.gif

    et vous verrez que les problemes arrivent aussi en France ou il ya eu un surinvestissement aussi dans l’immo, les robiens ca vous dis quelque chose. Il faudra la aussi reajuster a ca risque d’etre difficile, main d’ouvre moins flexible.

  • 5 Michel Langlois // Avr 17, 2008 at 12:16

    Y a-t-il vraiment 1 emploi sur 5 dans la finance? Est ce vrai seulement pour l’Angleterre ou pour UK?

  • 6 Joris // Avr 17, 2008 at 12:39

    De meme, je suis pas sur que la ‘remontee’ de la France au 5me rang me fasse grandement plaisir… Article interessant a part ca, pigeant rien des details de l’economie et lisant peu les nouvelles economiques, oserai-je demander a quelqu’un de macher le travail sans le digerer?
    C’est quoi le lien entre la finance et l’immobilier? Je pensais que les 2 se cassaient la gueule separement.
    1 actif sur 5 dans la finance! Une idee de leur formation? Parce que ca me fait sacrement peur, ce macrocosme qui regle l’ordre mondial sans recul… Oserai-je (enore!) pointer le site http://www.stop-finance.org?

  • 7 Raoulz // Avr 17, 2008 at 12:44

    C’est la tout le probleme d’une economie s’etant specialisee dans les services financiers: Quand la finance tousse c’est toute l’Angleterre qui eternue.

    La baisse de l’immobilier est une bonne chose. Les prix etant devenus surrealistes, et une telle hausse ne pouvant de toutes facons continuer eternellement.

    Enfin, la match France-UK sur le PIB: La verite est simplement que les deux pays ont un poids economique suffisement proche pour que le critere determinant soit le taux de change du moment.
    Et cela continuera tant que le Royaume-Uni n’aura pas l’Euro.

    Mais ca fait toujours mal au moral de voir son salaire converti en Euros baisser de jour en jour.
    La meme chose pour les Francais aux US je suppose…

  • 8 Arnaud // Avr 17, 2008 at 12:49

    @Joris vous devriez arreter la parano.

    Le lien entre la finance et l’immobilier, c’est le credit immobilier.

    Sans finance pas de credit, pas de facilite de paiement. Pas d’investissement sans posseder de capital.

    Un economie sans finance c’est une economie ou quelques uns – ceux qui ont le capital – on le pouvoir sur tout le reste. c’est une economie d’heritier ou la seule facon de faire fortune c’est d’heriter.

    C’est ca que vous voulez ?

  • 9 Anne // Avr 17, 2008 at 12:51

    J’aime bien votre blog, il est sympa a lire et il me donne des idees pour le mien. Je ne vis pas a Londres mais a Dublin, et meme si mes amis irlandais me tueraient s’ils me voyaient ecrire ca, les deux pays sont quand meme assez semblables. Les differents posts sur Paques, sur la crise de l’immobilier, sur les hommes panneaux sont un bon reflet de ce qui se fait ici. Merci! 🙂

  • 10 Izza // Avr 17, 2008 at 1:42

    Merci de rétablir la vérité sur ce que Sarkozy présente comme le modèle à suivre…et encore vous ne faites pas état du système de santé désastreux (notamment manque de lits d’hopitaux), de la délinquence sanglante et armée des jeunes, des transports publics devenus sévices publiques, etc. etc. Bref un système ultra-libéral qui ne fonctionne pas…le serpent se mord la queue… une poignée de milliardaire et des millions d’indigents…le modèle brésilien

  • 11 Raoulz // Avr 17, 2008 at 2:10

    Izza, vous semblez faire partie d’un grand nombre de gens qui ne savent pas ce que signifie le terme de « liberal ».

    Le liberalisme, fonde au 18e siecle par de penseurs tels que Voltaire ou Montesquieu, est quand meme en grande partie responsable du fait que la France soit aujourd’hui une Republique avec un certain nombre de droits individuels garantis.
    On a connu pire comme modele, non?

  • 12 Colas // Avr 17, 2008 at 2:24

    Vivement que les économies libérales basées sur du vent et sur le travail des autres s’effondrent et que tous ces emplois contre-productifs (finances, publicité, spéculation, compta, etc.) soient supprimés. On pourra enfin partager les travaux productifs (agro-alimentaire, industrie – propre évidement -, services, éducation, culture), décider nous-même de ce qu’il est bon de faire.
    L’économie est malade ? Qu’elle crêve !

  • 13 Arnaud // Avr 17, 2008 at 2:35

    @Colas
    Que dire que dire … Il y aura tellement a faire, peut etre que vous devriez commencer par etudier un peu tout cela avant de vous lancer dans l’invective.

    En passant il y a des pays sans finances, sans publicites, sans speculation, allez donc y vivre.

  • 14 mitch // Avr 17, 2008 at 2:37

    Vous trouvez que la Livre se casse la gueule? Essayez d’etre paye en dollars US. Ouch, ca fait mal.

  • 15 Raoulz // Avr 17, 2008 at 2:47

    a Colas:

    Je vous cite: « Decider nous-meme de ce qu’il est bon de faire ».
    Vous etes liberal sans le savoir en fait…

  • 16 Arnaud // Avr 17, 2008 at 2:51

    @Raoulz

    Hey hey bien vue 🙂 c’est une Hayekiens en devenir 🙂

    @Colas

    Je vous conseil les youtubes Free to choose de Friedman.

  • 17 Andrew Coates // Avr 17, 2008 at 2:52

    Tant qu’anglais rein ne me agace plus que les francais qui adorent notre ‘system’, sutout ceux qui vivent a Londres et travaillent dans la City. Ou qui imagine, loin de tout ca, que la vie ici est si belle. Anglomania, style 18eme siecle. Sans qu’on parle de Sarkozy et ses connaries absurdes a propos le pays, ou tellement de gens existent dans des situations bien plus precaires qu’en France. .une economie basee sur la finance: quelle fondation solide pour l’avenir..

    D’aillieurs, le pote de Sarko, Blair, un homme de cette trempe… le caniche de Washinton et le bourreau d’Iraq. Meme Chirac a dit non a ca.

    Si l’on habit dans les quartiers pauvres ici, dans notre banlieues, rien a envier avec la Zone. Et si tu te trouves au chomage, meme pire. System ultra-autoritaire: travail force (welfare to work en fait bien qu’on pas de nom.

    Je me casse (comme dirait Sarkozy).

  • 18 Bondurant // Avr 17, 2008 at 2:58

    @ Raoulz, en France, libéral est un adjectif relié a l’économie, ce n’est pas le cas dans les pays anglo-saxons (Ex les démocrates US sont libéraux). Faut faire avec et ne pas feindre l’incompréhension.

    Question: Pourquoi prendre le RU en modele quand on est devant au niveau du PIB et qu’on est, en France, champion du monde des vacances (see Le Figaro)?

    Il y a quelque chose que je ne comprend pas, ou si: les politiques francais ne connaissent strictement rien a l’Angleterre.

    Un expat dans les Midlands.

  • 19 Raoulz // Avr 17, 2008 at 3:12

    Bondurant:

    Desole, mais je ne confond pas avec le sens anglo-saxon.
    Ce qu’en France beaucoup appellent « economie liberale » ou « ultra-liberale » n’a rien de liberal au sens Francais stricte du terme. De toutes facon le liberalisme doit se comprendre globalement le cote economique decoulant du cote social et politique.

    Je pense que depuis la chute des pays communistes, il n’est plus « in » de taper sur le capitalisme donc la gauche s’est rabattue sur une soit-disante forme decadente du capitalisme a savoir le « liberalisme ».
    Pas de bol, le « liberalisme » est la meilleure forme du capitalisme au sens ou c’est celle qui garantie le plus les libertes individuelles (politiques, religieuses, economiques, etc) et finalement la democratie.

    La plupart des « anti ultra-liberalisme » Francais sont en fait soit completement incoherents (c.f. les commentaires de Colas), soit franchement pour une dictature gauchiste.

  • 20 Arnaud // Avr 17, 2008 at 3:19

    @Andrew

    Je comprends votre frustration, mais sachez qu’il n y a pas de systeme parfait. Je ne suis pas convaincu que les gens sont bien plus precaire qu’en France.
    Il y a enormement de probleme dans les banlieus. Allez vous promener a Trappes vous verrez.

  • 21 Raoulz // Avr 17, 2008 at 3:25

    @Andrew:

    « travail force »: C’est quand meme un peu normal qu’on arrete de verser les allocations chomage a une personne qui refuse plusieurs offres d’emploi, non?
    Apres tout vous avez le droit de ne pas vouloir travailler, mais alors il faut assumer.

  • 22 Bondurant // Avr 17, 2008 at 3:30

    Raoulz,
    Quel est donc le lien entre le libéralisme économique qui se caractérise par une intervention étatique réduite, voire absente, et la lutte pour la contraception ou l’union homosexuelle qui caractérise le libéralisme, appelons-le sociétal?
    D’un point de vue non économique, le contraire du libéralisme est le conservatisme. Dans ce cas qu’est-ce qu’un conservateur économique?
    On peut etre libéral (eco) et conservateur (moeurs), je crois que ca peut d’ailleurs définir la droite francaise.

  • 23 Arnaud // Avr 17, 2008 at 3:40

    @Bondurant
    « la lutte pour la contraception ou l’union homosexuelle qui caractérise le libéralisme, appelons-le sociétal? »

    Qui vous empeche de prendre la pillule et d’etre uni comme vous l’entendez si ce n’est l’etat ?

  • 24 faef // Avr 17, 2008 at 3:41

    @Raoulz

    Tu confonds libéralisme économique (cf Adam Smith) et libéralisme politique (cf Voltaire).
    Ok, les deux se rejoignent sur certains points, mais ce n’est pas la même chose (cf l’évolution de la Chine).

  • 25 faef // Avr 17, 2008 at 3:42

    Pour préciser, j’apprécie tous les libéralismes, quand ils ont pour limite le bien commun. Je deviens philosophique…

  • 26 Raoulz // Avr 17, 2008 at 3:42

    Bondurant,

    La droite Francaise n’est pas liberale, que ce soit sur le plan economique ou sur le plan societal.
    Elle corporatiste et interventionniste economiquement, et, en effet, conservatrice sur les questions de societes. Beaucoup a droite, en France, n’ont dans le fond pas trop evoluer depuis Vichy.

    Ensuite, le rapport entre vos exemples sur le liberalisme economique et societal est que les citoyens sont libres et possedent leur libre arbitre.
    Les citoyens et les entreprises savent mieux que l’Etat la ou il vaut mieux investir et entreprendre, et comment le faire.
    Les citoyens savent mieux que l’Etat s’ils veulent des enfants ou avec qui ils souhaitent passer leur vie.
    C’est exactement le meme raisonnement dans les deux cas: La libre poursuite du bonheur tant que je n’emm… pas mon voisin.

  • 27 Raoulz // Avr 17, 2008 at 3:47

    Faef,

    Non, je ne confond pas! (pour la nieme fois)
    Decidement le lavage de cerveau a ete feroce.

    Prendre la Chine comme exemple de liberalisme economique est absurde. L’Etat y intervient a tous les niveaux de l’economie.
    La Chine serait plutot une incarnation moderne du Fascisme (qui est une variante du capitalisme.)

    PS. Bonne intervention d’arnaud 😉

  • 28 Bondurant // Avr 17, 2008 at 3:55

    Arnaud, je ne comprend pas ton point.

    Raoulz, le point le plus important se situe dans votre derniere phrase: « tant que j’emm.. pas mon voisin ». Dans ce cas, qui est le garant de ca?
    Au niveau sociétal c’est l’état, et au niveau économique qui le fait? La main invisible? La bonté des entrepreneurs? Si c’est le libéralisme (ou l’ultra) qui ‘sen charge?

    Sinon, pouvez-vous me citer un pays au monde qui soit libéral, selon votre définition?

  • 29 Arnaud // Avr 17, 2008 at 4:06

    @Bondurant
    Mon point que c’est l’etat qui a la force de coercition et qui comdamnait l’homosexualite et qui ne laissait pas le femme prendre la pillule. Et que donc le probleme ne vient pas de pas assez d’etat mais de trop d’etat

    Pour le lien entre la liberte economique et la liberte social, lisez Hayek vous verrez comment la planification qui est necessaire pour l’etat entraine la restriction de la liberte des individus . Road To Serfdom.

  • 30 Bondurant // Avr 17, 2008 at 4:19

    OK. Je ne crois pas avoir parlé de présence de l’état (démocratique au demeurant) au niveau du libéralisme sociétal. Au contraire, mon propos était de dire que la définition du libéralisme faisait référence a l’intervention de l’état ce qui n’est pas le cas de la définition du libéralisme sociétal. Par conséquent il ne me parait pas logique, au contraire de Raoulz, de relier les deux.
    Je ne vois pas en quoi ton propose s’oppose au mien.

    Quelle est la différence alors entre le libéralisme total et l’anarchie, si les états ne font que restreindre?

  • 31 Arnaud // Avr 17, 2008 at 4:24

    @Bondurant

    1. Reduire la liberte economique, c’est reduire la liberte societale. Voir Hayek pour ca. L’argument est plutot long a developer sur un Blog.

    2. Meme l’ecole Autrichienne reconnait la necessite de l’etat. les anarcho libertariens sont plus une curiosite intellectuel qu’autre chose.
    La question c’est qu’est ce qui est du domaine de l’etat et qu’est ce qui ne l’est pas. Ce qui doit etre inclus dans le domaine de l’etat doit etre aprement justifie, et les pouvoirs de l’etat doit etre tres limite.

  • 32 Raoulz // Avr 17, 2008 at 4:31

    Bondurant,

    Une intervention minimale de l’Etat c’est de cela qu’il s’agit.
    Il ne s’agit pas de supprimer l’Etat comme pour l’Anarchie, mais de reduire l’Etat a un role d’arbitre interdisant les comportements allant a l’encontre du principe de base: « faire ce qui ne nuit pas a la liberte d’autrui. »

    Je ne vois pas ce qui differencie le societal de l’economique la dedans.
    Comme le fait remarquer Arnaud, la liberte individuelle se reduit lorsque la liberte economique est reduite.
    De meme, une augmentation des libertes individuelles entraine une augmentation de la liberte economique.

  • 33 Raoulz // Avr 17, 2008 at 4:33

    La lecture de FrenchInLondon va devenir obligatoire en fac d’economie si ca continue comme ca 😉

  • 34 Damien // Avr 17, 2008 at 4:35

    Interessant…

    L’article du blog est a mon sens dénué de sens. Il ne fait que refléter l’opinion d’une presse anglaise qui annonce depuis deja tellement de temps que tout part en vrille, que des que quelque chose se passe, tout se retrouve amplifié.

    Le UK (et plutot Londres d’ailleurs) n’ait pas pret de reculer pour la simple et bonne raison qu’il s’agit de LA place internationale d’Europe (que ca fasse plaisir ou pas, Berlin, Paris, Madrid, Rome n’arrivent pas a la cheville de Londres aujourd’hui).

    L’Angleterre se prend une claque (notamment au niveau de la livre) parce que son économie etait tres calquée sur celle des USA. Aujourd’hui il va juste falloir un peu de temps pour que les portefeuilles d’actions se reequilibrent sur d’autres pays…

    Quant a l’immobilier, il est surévalué, mais pas plus qu’a Paris…

    J’annonce donc, en pensant ne pas torp me tromper, que daqns 6 mois, l’euro sera bien redescendu, et que la situation ne sera pas plus paradisiaque de l’autre coté de la manche…

    Apres, de savoir qui du systeme anglais ou francais est le meilleur, on ne retrouve jamais que ce qu’on amene dans ses bagages…

  • 35 Bondurant // Avr 17, 2008 at 4:53

    1.pas convaincu, mais je vais y jeter un oeil. (actrice séduisante et économiste, impressionnant!:-)
    2. Effectivement toute la question est la, mais par définition, le libéralisme ne semble pas etre une position médiane sur le continuum.

  • 36 Arnaud // Avr 17, 2008 at 5:01

    @Bondurant
    Le liberalisme est mefiant de l’etat. Et son l’on regarde, historiquement il y a de quoi se mefier. Ce sont les etats qui torturent, guerroient, envoient en prison, tuent.

    Les grands massacres du XXe siecle se sont les etats qui les ont produit.

    Sans aller sur le probleme de production que pose la planification.

  • 37 Bondurant // Avr 17, 2008 at 5:06

    Si je résume, pour Arnaud et Raoulz, on a Libéral versus quoi ? Antilibéral, protectionniste, conservateur?

    Pour moi (et pas que moi), on peut etre:
    Libéral (éco) et libéral (moeurs) (les démocrates US? Strauss-Khan?)

    Libéral (éco) et conservateur (moeurs) (ex Madelin?)

    Interventionniste (eco) et libéral (moeurs) (Des verts aux Gaullistes?)

    Interventionniste (éco) et conservateur (moeurs) (Chevenement, Royal?)

    Tout est discutable, et différents degrés peut etre identifiés.

  • 38 Arnaud // Avr 17, 2008 at 5:12

    C’est pas tout ca je vais au Pub.

    etre Liberal au sens anglo saxons n’a que peut avoir avec Liberal classique au sens Friedmanien.

    Liberal au sens anglo saxons == progressiste

    en gros.

  • 39 Bondurant // Avr 17, 2008 at 5:12

    Comte-de-Sponville disait l’autre jour sur Inter, que s’il avait fallu compter sur la générosité des employeurs, le droit social n’aurait pas été crée.
    Si j’ai bien compris tes propos et peut etre ceux de Hayek, légiférer prive de liberté?
    Je ne suis pas sur que les faibles ou dominés (femmes, salariés…) pensent la meme chose.

  • 40 Arnaud // Avr 17, 2008 at 5:15

    @Bondurant
    Je ne suis pas sur qu’il soit dans une meilleur position en etant « proteger ».

    Pas le temps de repondre plus.

  • 41 Bondurant // Avr 17, 2008 at 5:16

    Bon pub alors. Profite-bien avant qu’ils ne disparaissent a cause de l’Etat (tabac, alcool…) …

  • 42 Raoulz // Avr 17, 2008 at 5:26

    On peut etre ce qu’on veut mais il me semble qu’il faut avoir un minimum de coherence.

    Ce que j’ai du mal a accepter c’est de taper sur le liberalisme en revendiquant le droit au choix (e.g. sur les OGMs, les produits bio, le commerce equitable, etc.)
    Surtout lorsque que tous ces problemes seraient en fait resolus si la societe etait justement plus liberale. Les disfonctionnements de la tant decriee societe « ultraliberale » etant en general ce qui n’est pas en realite liberal.

    Bien sur la societe parfaite n’existe pas, mais je pense que, de part ses principes de base, une societe reellement liberale serait quelque chose vers quoi nous devrions tendre.

    C’est l’unique modele qui garantie que les couples homosexuels, les fumeurs de cannabis, les entrepreneurs, les religieux conservateurs, etc. soient egalement libres et proteges (a condition qu’ils ne s’occupent pas des autres qui ne pensent pas comme eux)

  • 43 Bizz // Avr 17, 2008 at 6:18

    sans faire plaisir de voir la situation délicate de ce pays, cela révèle que beaucoup d’analyses et particulièrement comparatives sont simplistes.
    Avoir une économie basée uniquement sur des métiers à haute valeur ajoutée (les services) est une utopie à l’échelle d’un pays tel que la France ou l’Angleterre…
    D’autre part le modèle de l’endettement infini tel que pratiqué en Angleterre ou aux USA, vient de prouver qu’il n’est pas viable… et il témoigne de l’appauvrissement des vraies classes moyennes ou pauvres par les classes plus riches…

  • 44 Arnaud // Avr 17, 2008 at 7:41

    @Bizz
    savez vous de quoi vous parler? On en reparle dans 2 ans.

    Et Il n’y a pas de « modele de l’endettement infini »
    Vous sortez ca de la video Marxiste Money is Debt?

  • 45 Arnaud // Avr 17, 2008 at 7:52

    @Bondurant
    pour completer, le point de vue liberal classique est d’abord un posture morale sur la protection contre la coercition etatique.
    Cette posture va du champ social au champ economique.

    Il se trouve que cette liberte est aussi la plus amene de satisfaire les besoins. Adam Smith a etait le premier a montrer cela, mais la planification etait considere comme meilleur avant Hayek. Certain on encore du mal a le concevoir specialement en France. A noter que Labour, Liberal, et Tories reconnaissent la force du marche sur ce point – meme Marx c’est pour dire – !

    Pour en revenir au faible, comment les proteger ? en les empechant de travailler ? ou en creant de la richesse.
    Comparez la situation des pauvres au 19siecle a ceux de maintenant. Est ce grace a la regulation ou la creation de richesse?

  • 46 admin // Avr 17, 2008 at 7:59

    Arnaud, très en forme après son passage au pub 😉

  • 47 schlumberger // Avr 17, 2008 at 8:18

    Papier très bien, mais je trouve que cela serait interessant de raconter ce qu’est la vie quotienne d’un Britanique: indemnités chomage, congés maternité, le fait qu’une boite peut virer une femme enceinte etc…Ce serait aussi une façon de montrer que les Brianniques ont une système social bien loin du nôtre, système scolaire etc…

  • 48 admin // Avr 17, 2008 at 8:24

    @ schlumberger. Vous me prenez de court! je suis en train de bosser là dessus. Je collecte, petit à petit, les déboires des gens qui m’entourent et qui vivent l’Angleterre avec tous ses petits pb quotidiens. Soyez patiente 🙂

  • 49 Arnaud // Avr 17, 2008 at 8:24

    @schlumberger
    On ne peut pas virer une femme parce qu’elle est enceinte. La minimum pour le conges est de 20 jours, mais la pluspart des entreprises offre 25. C’est souver topped up par des conges maladies qui sont payes des le premier jour !

  • 50 Arnaud // Avr 17, 2008 at 8:40

    @admin
    Il faudra surement que je fasse ma version pour balancer 🙂
    Freedom of Information act, Anti discrimination act

  • 51 Laurent // Avr 18, 2008 at 11:35

    Comme dirait Francis Cabrel, « l’Angleterre, c’etait mieux avang … » 😉

  • 52 amelia // Avr 18, 2008 at 1:32

    Hello tout le monde,

    2 remarques en passant :

    – d’abord on dit immigré et pas « expatrié « quand on chez les autres.
    expatrié je sais ça fait classe, mais bon

    – sinon expliquez moi pourquoi les UK font autant fasciner ! Sans rentrer dans les explications macroeconomiques, je constate qu’ils fascinent.
    Arrgh ces anglais !!!

  • 53 Elo // Avr 19, 2008 at 10:24

    Et merde, j’aurais du acheter une ferme a retaper en Dordogne au lieu d’un cagibis en zone 2…

  • 54 Raoulz // Avr 19, 2008 at 1:58

    En tout cas, le weather bien Britannique de ce samedi a sonner la fin de mon reve de BBQ dans le jardin…. On se fait des films pendant la semaine a voir le ciel bleu par la fenetre du bureau pour rien. J’aurais du choisir l’Australie!

  • 55 Marc // Avr 25, 2008 at 2:03

    L’Angleterre c’est très bien a condition de pas s’encrister trop longtemp. Comme le reste de l’Europe du nord, C’est gris, riquiqui, hors de prix et Oh Boring. En plus on est coincé sur l’ile et ça coute bézef de sortir sa voiture depuis que le tunnel (Et le prix du gazoil) a tué l’overcraft.
    La GB c’est un enfer anal dédié aux alcooliques.
    Moi je conseille le Canada. Beaucoup mieux.
    Beaucoup plus relax, on y respire et on s’ébroue a satiété. Des manoirs au bord de larges rivières et pas des cages à lapin le long de la M4 ou les gens s’entassent sur des matelas.
    Ici les gens y sont détendus, ouvert, pas complexé, pas snobs. Tout le contraire donc.
    A bientôt!.

  • 56 papillon // Avr 28, 2008 at 11:39

    Je trouve l’expression « rêve Britannique » un peu exagérée.
    Ce pays est intéressant sur de nombreux points mais je pense que c’est aussi le cas de l’Espagne, de l’Allemagne etc etc , bref de tout pays qui vous offre une expérience autre que celle de votre pays d’origine.
    Il suffit de prendre le bon et d’ignorer le reste.
    Pour ma part, je dois avouer qu’après trois années passées à Londres je commence à avoir l’envie de bouger.
    S’il y a une chose que j’ai appris depuis le temps c’est qu’il n’y a pas que l’argent qui fait le bonheur!!

  • 57 Unknow // Mai 1, 2008 at 9:11

    Comme le disait le Sage, nul n’est prophète en son pays.

  • 58 Elo // Mai 10, 2008 at 9:38

    Quand les entreprises françaises arrêteront de demander des BAC+12 avec 15 ans d’expérience pour un job intéressant mais payé à coup de lance-pierre et avec 50% du salaire qui part en impôts, peut-être que je rentrerai. En attendant, ici, je suis bien.

  • 59 Mr.Pickwick // Juil 4, 2008 at 9:26

    L’économie britannique va tellement bien que les Britanniques actuellement s’expatrient en masse ! évidemment si la seule référence économique de l’auteur c’est G. BROWN, absolument détesté par la grande majorité des Brits……

  • 60 Un goût de credit crunch dans les restos… // Sep 9, 2008 at 6:36

    […] lire aussi: “Est-ce la fin du rêve britannique ?” et “Les Français de Londres de moins en moins […]

  • 61 Est-ce la fin du rêve britannique? « Vivre et travailler à Londres // Sep 26, 2008 at 7:56

    […] Habiter, Jobs, Logement, Londres, immobilier, monde du travail Un article très intéressant de FrenchInLondon que toute personne projettant de partir vivre et travailler à Londres devrait lire! Il date certes […]

  • 62 jadorethatcher // Oct 11, 2008 at 9:40

    avis aux petits fridemaniens et hayekiens qui se la pètent « expat' » et vont se faire soigner les dents chez les fainéants de français ou toucher le chômage français en bossant 1 jour dans le pays de l’Etat « coercitif » : restez là bas !!

Réagissez a ce post! (les commentaires avec liens seront systematiquement moderes ainsi que les propos injurieux, diffamatoires, racistes ou hors sujet.)